/* Disable related YouTube videos with DIVI */
Paroisses Catholiques de Dinard | Pleurtuit | Saint-Briac | Saint-Lunaire | Saint-Enogat | La Richardais | Le Minihic-sur-Rance

L’église Notre-Dame réhabilitée grâce à un généreux donateur hindou, dispose à présent d’un nouveau mobilier liturgique. Pierre Le Cacheux a été choisi par la commission d’art sacré du diocèse pour réaliser ce travail. Monseigneur Alexandre Joly, évêque auxiliaire de Rennes, est venu consacrer l’autel samedi 13 juin.

C’est dans un choeur rénové et lumineux que ce samedi 13 juin, Monseigneur Alexandre Joly souhaite à tous la bienvenue. « Je suis heureux d’être parmi vous. Réjouissons-nous de retrouver à nouveau cette église et laissons-nous vivre de ces moments d’amour. »
Le moment fort de la cérémonie a été la consécration du nouvel autel, au cours d’un cérémonial bien particulier : la dépose des reliques au cœur de l’autel, l’onction du saint chrême, le rite de l’encens, la pose de la parure et l’illumination.

article consécration autel Dinard
article consécration autel Dinard
article consécration autel Dinard

Pierre Le Cacheux nous explique le sens de ce mobilier

Originaire de la baie du Mont-Saint-Michel, il a pris plaisir à relever le défi. « J’ai été séduit par l’architecture du plafond et impressionné par la croix en vitrail. J’ai donc imaginé poursuivre cette harmonie et mon projet a été validé. »

Le mobilier liturgique est composé de l’autel, de l’ambon, de la chaise du célébrant et des autres sièges, de la crédence, du tabernacle et du chandelier pascal. Tout est en bois, en général peint, en chêne, sapin et érable pour ce qui concerne la marqueterie. « Le tabernacle présente la particularité de comprendre des parties en verre thermoformé », détaille Pierre Le Cacheux.

« Cette commande qui fait suite à toute une série d’autels dans cette belle Bretagne, soutient ma démarche de rendre les églises plus joyeuses. Je me fais l’intermédiaire passionné entre un savoir artistique et une demande utile et concrète. Le but alors sera de satisfaire et d’obtenir une harmonie stable, présente pour servir le déroulement des célébrations. Chaque église nécessite dans l’espace qu’elle propose, une approche différente mais surtout la réussite d’un projet qui dépendra d’un prêtre, d’une équipe paroissiale soudée et bienveillante avec l’artiste. La confiance est le maître mot de la réussite. J’espère que les différents mécènes seront satisfaits, la mairie, l’indien mystérieux et les paroissiens. »

 

article consécration autel Dinard
article consécration autel Dinard
article consécration autel Dinard

Les pélerins d’Emmaüs

Quels sont les messages en filigrane autour de l’autel ? Sur la façade principale se déroule la rencontre du Christ cheminant avec les pèlerins d’Emaüs, illustrant les belles rencontres de la pensée humaine. Sur le côté gauche, on retrouve le Christ dans la solitude du désert avant la rencontre avec l’ange déchu. Sur le côté droit, le Christ est en prière, plus loin on aperçoit les trois apôtres endormis et l’apparition d’un premier ange dans le ciel. La façade arrière illustre l’épisode où Marie -Madeleine prend le Christ pour un jardinier avant de le reconnaître.
Sur l’ambon, lieu de la parole, un ange tient un déroulé de parchemin préfigurant la destinée humaine entre l’alpha et l’oméga.

 Le tabernacle sous la croix en vitrail

Dans le choeur faisant le lien avec la croix en vitrail, le tabernacle « dédie » au sol la présence du Christ par son cœur entouré de trois anges protecteurs. 

La figuration déployée dans ces différents éléments constituant le mobilier liturgique est suggérée de manière à se dévoiler petit à petit afin de garder une harmonie d’ensemble qui ne lutte pas avec le passé de l’édifice mais plutôt de le mettre en valeur.

article consécration autel Dinard