/* Disable related YouTube videos with DIVI */
Paroisses Catholiques de Dinard | Pleurtuit | Saint-Briac | Saint-Lunaire | Saint-Enogat | La Richardais | Le Minihic-sur-Rance

les éditos

Retrouvez les derniers éditos

25 Août : Pour la rentrée : (re)choisir la sainteté !

Pour la rentrée : (re)choisir la sainteté ! Le calendrier liturgique de cette fin du mois d’août est riche de toutes ces figures de saints qui ont marqué l’histoire de l’Eglise … la semaine dernière, l’Eglise faisait ainsi mémoire de St Jean Eudes, apôtre du cœur de Jésus et de Marie, puis de saint Bernard, docteur de l’Eglise, saint Pie X, pape courageux dans une période troublée, Sainte Rose de Lima, première sainte du Nouveau Monde…et enfin saint Barthélémy, apôtre ! Tous ces saints sont pour nous comme ces étoiles dans la nuit. Ils nous éclairent par leur vie, leur enseignement parfois et nous encouragent dans notre chemin de Foi à la suite du Christ Jésus…

Alors que la plupart d’entre nous va reprendre ses activités après cette belle période estivale, faisons preuve de courage, s’il nous en manque, en choisissant la sainteté, « chacun dans sa route » ! (selon l’expression du concile Vatican II sur l’appel à la sainteté ; LG n°11)

Notre pape François nous a laissé cette très belle exhortation, Gaudete et Exultate, sur cet appel à la sainteté dans le monde actuel, il y a un an… n’hésitez pas à la (re)lire, c’est un trèsor ! En voici un extrait : « La première des grandes caractéristiques (de la sainteté), c’est d’être centré, solidement axé sur Dieu qui aime et qui soutient. Grâce à cette force intérieure, il est possible d’endurer, de supporter les contrariétés, les vicissitudes de la vie, et aussi les agressions de la part des autres, leurs infidélités et leurs défauts : « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? » (Rm 8, 31). Voilà la source de la paix qui s’exprime dans les attitudes d’un saint. Grâce à cette force intérieure, le témoignage de sainteté, dans notre monde pressé, changeant et agressif, est fait de patience et de constance dans le bien. C’est la fidélité de l’amour, car celui qui s’appuie sur Dieu peut également être fidèle aux frères ; il ne les abandonne pas dans les moments difficiles, il ne se laisse pas mener par l’anxiété et reste aux côtés des autres même lorsque cela ne lui donne pas de satisfactions immédiates. » (n°112)

18 août : l'Adoration : source de fécondité et d'une joie profonde (père Luc)

« C’est auprès du cœur du Christ que se trouve le vrai repos. C’est là que se trouve la vraie source de la vie, c’est là aussi que nous puisons la charité́ qui transforme nos existences et le monde. »

Chaque vendredi de 8h à 22h, à l’église Notre-Dame de Dinard se déroule un temps d’adoration que je me permets de vous signaler plus particulièrement. Venir passer un moment de prière et de présence devant Jésus pour lui offrir nos existences, pour intercéder pour nos enfants, petits-enfants et amis, pour les estivants, pour l’Eglise et pour le monde, est source de fécondité et d’une joie profonde. Cette adoration est maintenue tout l’été grâce à un relais continu des adorateurs !     

Père Luc, curé

11 août : " Dieu tout puissant, répands sur nous la force de ton amour, que nous protégions la vie et la beauté." Pape François

Chers frères et sœurs paroissiens et vacanciers, Nous espérons que vous passez un bon temps de repos chez nous, dans ce cadre incroyable, œuvre du si bon Créateur. Nous espérons aussi que vous passez un peu de temps avec Lui chaque jour, Il vous le rendra au centuple. Ce cadre magnifique, ainsi que l’actualité m’inspirent de vous proposer cette prière du pape François, écrite à la fin de son encyclique sur l’écologie. Puissions-nous la réciter plusieurs fois, afin d’intercéder pour notre monde. Très bonnes vacances à tous !                                                                                                                                                                                                                                Père Bertrand

Dieu Tout-Puissant qui es présent dans tout l’univers et dans la plus petite de tes créatures, Toi qui entoures de ta tendresse tout ce qui existe, répands sur nous la force de ton amour pour que nous protégions la vie et la beauté. Inonde-nous de paix, pour que nous vivions comme frères et sœurs sans causer de dommages à personne. Ô Dieu des pauvres, aide-nous à secourir les abandonnés et les oubliés de cette terre qui valent tant à tes yeux. Guéris nos vies, pour que nous soyons des protecteurs du monde et non des prédateurs, pour que nous semions la beauté et non la pollution ni la destruction. Touche les cœurs de ceux qui cherchent seulement des profits aux dépens de la terre et des pauvres. Apprends-nous à découvrir la valeur de chaque chose, à contempler, émerveillés, à reconnaître que nous sommes profondément unis à toutes les créatures sur notre chemin vers ta lumière infinie. Merci parce que tu es avec nous tous les jours. Soutiens-nous, nous t’en prions, dans notre lutte pour la justice, l’amour et la paix. Amen.

7 juillet : Accueil de la paroisse pour nos amis des vacances (Père Luc)

Chers amis, avec beaucoup de joie nous vous accueillons dans nos églises et nous souhaitons vraiment que ce temps de vacances soit pour vous l’occasion d’un véritable repos ! Vous trouverez sur les feuilles d’annonces paroissiales, sur la plaquette « Eté religieux et culturel » et sur notre site internet diverses propositions.

Je vous signale en particulier le très beau programme de conférences d’été que nous vous avons préparé ainsi que les activités menées par les jeunes de la Mission Plage qui démarreront dans une semaine.

De plus, chaque vendredi de 8h à 22h, à l’Eglise Notre-Dame de Dinard se déroule un temps d’adoration que je me permets de vous signaler plus particulièrement. Venir passer un moment de prière et de présence devant Jésus pour lui offrir nos existences, pour intercéder pour nos enfants, petits-enfants et amis, pour les estivants, pour l’église et pour le monde, est une source de fécondité et d’une joie profonde. Très bonnes vacances et que Dieu vous bénisse.     

Père Luc Pialoux, curé+

30 juin : La Mission Plage (Père Bertrand)

Chers jeunes,

« Le monde est en feu, ce n’est pas le moment de traiter avec Dieu d’affaires de peu d’importance » (Ste Thérèse d’Avila). Tant de personnes ont soif, sans le savoir, de rencontrer Jésus, d’être guéries, consolées, conseillées par Lui. Les vacances, si elles sont souvent un moment de pause dans un monde trop rapide, sont aussi parfois un temps de désert spirituel, où remontent des questions existentielles : mais au fond, à quoi sert tout cela ?

La Mission Plage a un double objectif : aller vers ces personnes pour leur proposer Jésus et former les jeunes (18-30 ans) à le faire.

Serez-vous des nôtres ? Peut-être êtes-vous plusieurs semaines en vacances parmi nous. Nous vous proposons de donner une semaine de votre temps pour vous former et annoncer Jésus. Rassurez-vous, tout est balisé : formation, programme, groupe constitué… vous n’êtes pas lâchés dans la nature ! Il nous reste des places dans les semaines 1 et 3 (12-19 juillet / 26 juillet-2 août).

Toutes les infos en cliquant ici et sur la page facebook : missionplagedinard . Inscriptions : dinardmissionplage@gmail.com  .     Bel été à tous !       P. Bertrand

23 juin : la fête Dieu . (père Gaël)

En ce dimanche de la fête Dieu, l’Eglise nous invite à rendre grâce pour le don inouïe que Jésus a fait aux hommes : la présence de son Corps Eucharistique. « Comment Jésus peut-il donner son Corps et son Sang, interrogeait le pape Benoit XVI lors des journées mondiales à Cologne (21 août 2005) ? Faisant du pain son Corps et du vin son Sang, il anticipe sa mort, il l’accepte au plus profond de lui-même et il la transforme en un acte d’amour. Ce qui de l’extérieur est une violence brutale, devient de l’intérieur l’acte d’un amour qui se donne totalement. Telle est la transformation substantielle qui s’est réalisée au Cénacle et qui visait à faire naître un processus de transformations, dont le terme ultime est la transformation du monde jusqu’à ce que Dieu soit tout en tous (cf. 1 Co 15, 28). Le sacrement de l’Eucharistie est ainsi par excellence le sacrement de l’Amour de Dieu ; et saint Jean nous aide à le comprendre en mentionnant à la place de son institution ce geste si beau de Jésus lors de son dernier Repas : le geste du lavement des pieds. « Si moi qui suis le Seigneur et le maitre, je vous ai lavé les pieds, c’est afin que vous fassiez vous aussi comme moi j’ai fait pour vous » … Jésus, se faisant si pauvre et si petit en son Eucharistie, désire habiter nos cœurs et nous donner sa Vie, c’est à dire nous entrainer dans l’élan de sa Charité. Enfin, pour nous permettre d’entrer plus profondément dans cette connaissance de l’Amour de Dieu, l’Eglise nous propose ces temps de prière pour contempler, dans la Foi, la présence Réelle de Jésus Hostie : l’adoration eucharistique. De nombreux temps d’adoration sont ainsi proposés sur nos paroisses. Alors n’hésitez pas à venir prendre ce temps de silence et de prière pour déposer vos intentions ou vos fardeaux. Que Dieu vous bénisse !                      Père Gaël

16 juin : Rendons grâce à Dieu pour tout ce qui a été vécu cette année sur nos paroisses (père Luc)

Chers paroissiens,

En ce mois de juin nous rendons grâce à Dieu pour tout ce qui a été vécu sur nos paroisses. Les différentes célébrations de ces derniers dimanches : professions de foi, confirmations et premières communions sont le signe de la fécondité de l’Esprit Saint qui anime l’engagement de tous les bénévoles qui se sont dépensés sans compter cette année pour les enfants et pour les jeunes. Rendons grâce aussi pour tous les fiancés qui se marient sur nos églises et que nous avons accompagnés vers ce moment si important de leur existence.

Je pense enfin à tous les fruits magnifiques donnés par le parcours Alpha, les Petits Groupes, le parcours d’Avent sur la gratitude, celui du carême sur la lettre de Saint Jacques, l’Ecole de la Foi et de la Mission, les Visites à Domicile, les Dimanches en Paroisse, le dimanche pour les malades avec l’association Solidarité Pleurtuit, tout ce qui se vit dans les maisons de retraites, avec la conférence Saint Vincent de Paul, avec le projet Diadème… les multiples paroissiens en service pour l’accompagnement des familles en deuil… Venez donc nombreux au prochain et dernier Dimanche en Paroisse de cette saison pour goûter ensemble le bonheur de ce que Dieu nous donne de vivre ! Nous aurons aussi la joie de vivre ce moment avec les communautés chrétiennes du Prieuré et de la maison Saint François.

Ce sera l’occasion de prendre le temps de remercier de tout notre cœur le père Louis Rouault et Sophie Cavalié pour tout ce qu’ils ont donné sur la paroisse ces dernières années avec un dévouement si précieux.

Venez donc nombreux leur témoigner votre affection !

Père Luc, curé+

9 juin : la foi Chrétienne : une rencontre personnelle avec Jésus

En ce week-end où nous vivons la 1ère communion des enfants à Dinard et la profession de foi des jeunes à Pleurtuit, c’est le moment de nous rappeler que la foi chrétienne n’est pas d’abord un message, une morale, des règles ou des valeurs, mais tout simplement une rencontre personnelle avec Jésus. Cette rencontre change toute notre vie !

Ecoutons le pape nous en parler :

« La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours… Le grand risque du monde d’aujourd’hui, avec son offre de consommation multiple et écrasante, est une tristesse individualiste qui vient du cœur bien installé et avare, de la recherche malade de plaisirs superficiels, de la conscience isolée. Quand la vie intérieure se ferme sur ses propres intérêts, il n’y a plus de place pour les autres, les pauvres n’entrent plus, on n’écoute plus la voix de Dieu, on ne jouit plus de la douce joie de son amour, l’enthousiasme de faire le bien ne palpite plus. Même les croyants courent ce risque, certain et permanent. Beaucoup y succombent et se transforment en personnes vexées, mécontentes, sans vie. Ce n’est pas le choix d’une vie digne et pleine, ce n’est pas le désir de Dieu pour nous, ce n’est pas la vie dans l’Esprit qui jaillit du cœur du Christ ressuscité.

J’invite chaque chrétien, en quelque lieu et situation où il se trouve, à renouveler aujourd’hui même sa rencontre personnelle avec Jésus Christ ou, au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par lui, de le chercher chaque jour sans cesse. Il n’y a pas de motif pour lequel quelqu’un puisse penser que cette invitation n’est pas pour lui, parce que « personne n’est exclus de la joie que nous apporte le Seigneur ». Celui qui risque, le Seigneur ne le déçoit pas, et quand quelqu’un fait un petit pas vers Jésus, il découvre que celui-ci attendait déjà sa venue à bras ouverts. C’est le moment pour dire à Jésus Christ : « Seigneur, je me suis laissé tromper, de mille manières j’ai fui ton amour, cependant je suis ici une fois encore pour renouveler mon alliance avec toi. J’ai besoin de toi. Rachète-moi de nouveau Seigneur, accepte-moi encore une fois entre tes bras rédempteurs ». Cela nous fait tant de bien de revenir à lui quand nous nous sommes perdus ! J’insiste encore une fois : Dieu ne se fatigue jamais de pardonner, c’est nous qui nous fatiguons de demander sa miséricorde. Celui qui nous a invités à pardonner « soixante-dix fois sept fois » (Mt 18, 22) nous donne l’exemple : il pardonne soixante-dix fois sept fois. Il revient nous charger sur ses épaules une fois après l’autre. Personne ne pourra nous enlever la dignité que nous confère cet amour infini et inébranlable. Il nous permet de relever la tête et de recommencer, avec une tendresse qui ne nous déçoit jamais et qui peut toujours nous rendre la joie. Ne fuyons pas la résurrection de Jésus, ne nous donnons jamais pour vaincus, advienne que pourra. Rien ne peut davantage que sa vie qui nous pousse en avant ! « 

                              Pape François (la joie de l’Evangile 1-2)

2 juin : une belle méditation d’un patriarche d’Orient sur l’Esprit Saint

Pour nous préparer à la Pentecôte voici une belle méditation d’un patriarche d’Orient sur l’Esprit Saint :

Sans l’Esprit Saint,
Le Christ reste dans le passé,
L’Évangile une simple lettre morte,
L’Église une simple organisation,
L’autorité une domination,
La mission une propagande,
Le culte une évocation,
La prière personnelle un monologue stérile
Et l’agir chrétien une morale d’esclave.
Par contre, avec l’Esprit Saint,
Toute la création se soulève et se met à gémir dans le travail d’enfantement du Royaume.
Le Christ Ressuscité est là, Et son Évangile est puissance de vie.
L’Église est communion en la Sainte Trinité,
L’autorité est un service libérateur,
La mission une Pentecôte,
La liturgie mémorial, actualisation et anticipation,
La prière personnelle est celle-là même du Christ vivant en l’âme, soutenue par l’intercession des saints.
En un mot, d’un pauvre arbuste dans le désert, l’Esprit du Seigneur fait un buisson ardent capable de faire connaître au monde, le nom véritable du Dieu vivant.

26 mai: DEP nouvelle formule ? Retour sur expérience du DEP du 19 Mai . (père Bertrand)

Chers frères et sœurs, vous le savez, le pape François appelle les paroisses à s’occuper d’abord des gens de l’extérieur. D’abord… Nous n’avons pas fini de nous convertir pour mettre en application ce petit mot ! Que la paroisse s’occupe ‘’d’abord’’ des gens de l’extérieur signifie que de plus en plus, nos préoccupations, nos prières, nos moyens et nos activités soient orientées vers ce but : l’annonce de l’Evangile à tous ceux qui ne connaissent pas Jésus. Vous le savez, le but du Dimanche en Paroisse (DEP), depuis plusieurs années, est de toucher ces personnes. Mais nous étions arrivés à une limite. A l’automne dernier, nous avions fait un sondage auprès d’une centaine de familles non-pratiquantes. La question était : ‘’Pourquoi ne venez-vous pas à la messe’’ ? Les réponses étaient massives et claires : 1- la messe, on ne comprend pas, et 2- le dimanche, on veut le vivre en famille. La messe, nous en sommes tous convaincus, c’est le trésor de notre foi, la plus grande des prières ! Mais nous avons compris que pour y parvenir, il faut un chemin. Que la marche est trop haute pour beaucoup qui n’ont plus l’habitude. Ce nouveau DEP a donc été conçu sans messe (ou plutôt, avec la messe à 9h30) plus simple, plus compréhensible, plus adapté aux enfants, aux familles. Entendre de la musique accessible, des témoignages clairs, et faire des démarches simples : aller déposer une prière devant l’autel, demander la bénédiction d’un prêtre ou la prière de 2 chrétiens… Comme nous avons été heureux, émus, de voir toutes ces personnes entrer dans l’église, certaines pour la première fois depuis des années ! ‘’Je n’étais pas entrée depuis 30 ans’’… Des sourires, des larmes, des yeux fermés découvrant la prière… Tous nous avons été témoins que Jésus vivant était présent et touchait les coeurs ! Comment maintenant amener toutes ces personnes à faire un pas de plus dans la foi et la prière, jusqu’à devenir des disciples qui donnent leur vie à Jésus et goûtent la joie de vivre la messe ? C’est tout l’enjeu de l’année prochaine ! Et pour cela, chers paroissiens, nous avons bien besoin de tous ! Jésus nous envoie prendre soin des gens de l’extérieur : ‘’Allez, de toutes les nations faites des disciples !’’ (Mt 28,19). Nous ne sommes pas chrétiens pour nous-mêmes, mais pour le monde.                               Père Bertrand

19 Mai : soirée de prière autour des reliques de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus dans l'église St Pierre St Paul de Ploubalay (père Gaël)

Chers amis paroissiens, Comme vous le savez, depuis septembre, je donne 1/3 de mon ministère sur la paroisse de Ploubalay dont le curé est le père Olivier Gravouille. (C’est la raison pour laquelle vous m’avez vu un peu moins cette année !) La collaboration se passe très bien et semble fructueuse ! Nous avons eu la joie par exemple de voir se lancer 34 petits groupes durant le temps du Carême… et grâce à l’audace de paroissiens enthousiastes, de voir quelques personnes revenir à l’église ! Cette collaboration entre nos paroisses, appelée à se développer, se fonde sur la vie fraternelle que nous vivons déjà concrètement entre prêtres avec le père Olivier. Aussi pour manifester cette collaboration fraternelle, ce « jumelage » dans la mission, nous vous invitons à une soirée de prière autour des reliques de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus dans la belle église St Pierre St Paul de Ploubalay ! Cette veillée sera l’occasion de confier ensemble nos missions paroissiales, de grandir dans la confiance et l’audace missionnaire à l’école de Thérèse !     Père Gaël+

12 Mai : « Venez vivre une expérience nouvelle ! » Un « Dimanche en Paroisse » inédit le 19 mai à Pleurtuit (Père Luc)

J’imagine un choix missionnaire capable de transformer toute chose, afin que les habitudes, les styles, les horaires, le langage et toute structure ecclésiale devienne un canal adéquat pour l’évangélisation du monde actuel, plus que pour l’auto-préservation… faire en sorte qu’elles deviennent toutes plus missionnaires, que la pastorale ordinaire en toutes ses instances soit plus expansive et ouverte, qu’elle mette les agents pastoraux en constante attitude de “sortie” et favorise ainsi la réponse positive de tous ceux auxquels Jésus offre son amitié. Comme le disait Jean-Paul II aux évêques de l’Océanie, « tout renouvellement dans l’Église doit avoir pour but la mission, afin de ne pas tomber dans le risque d’une Église centrée sur elle-même »

Pape François, la joie de l’évangile no27

« Venez vivre une expérience nouvelle ! » Un « Dimanche en Paroisse » inédit le 19 mai à Pleurtuit

Au cœur de la braderie de Pleurtuit, nous expérimenterons une nouvelle formule pour être encore plus missionnaire.
A 9h30 nous célébrerons la messe en priant pour que nous soyons tous des témoins rayonnants de l’Evangile. A 10h30 nous nous préparerons ensemble à accueillir tous ceux qui viendront à 11h pour le Dimanche en Paroisse en tant que tel. Il n’y aura pas de messe à 11h, mais un temps de concert, témoignages et prière plus adapté pour permettre à ceux qui nous rejoindront une première rencontre forte avec le Christ et l’Evangile. A 12h15 nous terminerons par un apéritif pour tous.

Invitez donc largement autour de vous, vos amis, voisins, collègues à 11h pour ce temps familial et paroissial accessible à tous, notamment à ceux qui ne sont pas habitués à l’église. Cela changera assurément leur regard et vous donnera la joie de partager votre foi. Nous souhaitons que le maximum d’entre vous soit là, ce dimanche 19 mai à Pleurtuit à 11h pour accueillir tous ceux qui viendront. Nous avons bien conscience que cela vous oblige à participer à la messe à un autre moment : à 18h la veille à St Enogat ou au Minihic ; à 9h30 le matin à Pleurtuit ou à St Briac ; ou encore le dimanche soir à 18h à la Richardais. Un grand merci de votre soutien !

P. Luc+

05 Mai : Accueillir et Rayonner la joie de l'évangile: une nouvelle formule pour le Dimanche en paroisse. (Père Luc)

Chers paroissiens, Nous venons de vivre la fête de Pâques et nous ne pouvons pas garder pour nous cette joie de la Résurrection qui transforme toute notre vie. Depuis 5 ans maintenant, nous avons décidé de développer pour notre communauté chrétienne une vision inspirée de l’appel que le Pape François nous adresse sans cesse : Accueillir et Rayonner la joie de l’évangile. C’est pourquoi nous proposons régulièrement des Dimanches en Paroisse dont le but est de faire goûter à ceux qui ne viennent pas forcément régulièrement à la messe la joie de connaître Jésus. Le 19 mai, au cœur de la braderie de Pleurtuit, nous expérimenterons une nouvelle formule pour être encore plus missionnaire. A 9h30 nous célébrerons la messe en priant pour que nous soyons tous des témoins rayonnants de l’Evangile. A 10h30 nous nous préparerons ensemble à accueillir tous ceux qui viendront à 11h pour le Dimanche en Paroisse en tant que tel. Il n’y aura pas de messe à 11h, mais un temps de concert, témoignages et prière plus adapté pour permettre à ceux qui nous rejoindront une première rencontre forte avec le Christ et l’Evangile. A 12h15 nous terminerons par un apéritif géant dans les jardins du presbytère. Invitez donc largement autour de vous, vos amis, voisins, collèges à 11h pour ce temps familial et paroissial accessible à tous, notamment à ceux qui ne sont pas habitués à l’église. Cela changera assurément leur regard et vous donnera la joie de partager votre foi. Nous souhaitons que le maximum d’entre vous soit là, ce dimanche 19 mai à Pleurtuit à 11h pour accueillir tous ceux qui viendront. Nous avons bien conscience que cela vous oblige à participer à la messe à un autre moment : à 18h la veille à St Enogat ou au Minihic ; à 9h30 le matin à Pleurtuit ou à St Briac ; ou encore le dimanche soir à 18h à la Richardais. Un grand merci de votre soutien ! P. Luc+

21 Avril : le Christ est ressuscité, il est vivant parmi nous, il est vivant et habite en chacun de nous. Pape François

Le Christ est vraiment ressuscité, et c’est un beau salut que nous pouvons nous faire le jour de Pâques: «Le Christ est ressuscité ! Le Christ est ressuscité !», comme tant de peuples le font. Nous rappeler que le Christ est ressuscité, qu’il est vivant parmi nous, qu’il est vivant et habite en chacun de nous. Notre espérance n’est pas un concept, n’est pas un sentiment, n’est pas un téléphone portable, ce n’est pas un monceau de richesses ! Notre espérance est une personne, c’est le Seigneur Jésus que nous reconnaissons vivant et présent en nous et chez nos frères, parce que le Christ est ressuscité. Les peuples slaves, quand ils se saluent, au lieu de dire «bonjour», «bonsoir», se saluent les jours de Pâques en disant: «Le Christ est ressuscité!», «Christos voskrese !» se disent-ils entre eux; et ils sont heureux de le dire ! C’est le «bonjour», «bonsoir» qu’ils s’échangent: «Le Christ est ressuscité». Nous comprenons alors que nous ne devons pas tant rendre raison de cette espérance au niveau théorique, en paroles, mais surtout à travers le témoignage de la vie, et cela aussi bien au sein de la communauté chrétienne qu’en dehors de celle-ci. Si le Christ est vivant et habite en nous, dans notre cœur, alors nous devons également le laisser se rendre visible, ne pas le cacher, et le laisser agir en nous. Cela signifie que le Seigneur Jésus doit devenir toujours davantage notre modèle: un modèle de vie et que nous devons apprendre à nous comporter comme Lui s’est comporté. Faire ce que faisait Jésus. L’espérance qui habite en nous ne peut donc pas rester cachée en nous, dans notre cœur: sinon, ce serait une espérance faible, qui n’a pas le courage de sortir à l’extérieur et de se faire voir; mais notre espérance, comme cela transparaît du Psaume 33 cité par Pierre, doit nécessairement se diffuser à l’extérieur, en prenant la forme si belle et unique de la douceur, du respect, de la bienveillance envers son prochain, en arrivant même à pardonner celui qui nous fait du mal… Et ainsi, allons de l’avant avec douceur, mansuétude, amabilité et en faisant du bien également à ceux qui ne nous aiment pas, ou qui nous font du mal. En avant !    Pape François, 5 Avril 2017

14 Avril : lettre de Mgr d'Ornellas aux prêtres du diocèse

A l’occasion du Jeudi-Saint où l’on fête le sacerdoce, Mgr d’Ornellas adresse une lettre aux prêtres de son diocèse suite aux abus dans l’Eglise:

« En cette période si douloureuse de la vie de notre Église, je vous redis ma confiance et ma reconnaissance pour votre vie donnée et pour votre service pastoral. (…) Je vous sais présents sur le terrain, attentifs aux uns et aux autres, lucides sur les difficultés, proches de personnes souffrantes, exclues, migrantes, allant parfois là où s’expriment les inquiétudes et les attentes de nos contemporains. (…) Tous, vous êtes mes premiers collaborateurs et je suis heureux de vivre avec vous ma mission d’évêque, assisté de Mgr Joly … … Le Christ nous dit comment et pourquoi être prêtre aujourd’hui dans notre monde. (…) soyez dans l’action de grâce en voyant les chrétiens qui recommencent, progressent, se donnent, prient, vivent de l’amour de Dieu. (…) Rendez grâce pour les chrétiens qui, avec d’autres, vivent la charité de Jésus pour les plus fragilisés. (…) votre ministère est irremplaçable. Notre société oppressée par le matérialisme et le consumérisme a soif de spirituel et de relations humaines authentiques. »

Retrouvez l’intégralité de la lettre de Mgr d’Ornellas ici

 

31 mars : 3 ème soirée du parcours de carême : "Mettez votre foi en action" Père Bertrand

Cette semaine, nous méditons sur comment mettre ma foi en acte ? Avec Saint Jacques, nous comprenons qu’une fois devenus chrétiens, une fois sauvés gratuitement par Jésus (et nous le sommes chaque jour), nous avons à mettre notre foi en actes ! «Supposons qu’un frère ou une sœur n’ait pas de quoi s’habiller, ni de quoi manger tous les jours ; si l’un de vous leur dit : ‘Allez en paix ! Mettez-vous au chaud, et mangez à votre faim ! sans leur donner le nécessaire pour vivre, à quoi cela sert-il ? Ainsi donc, la foi, si elle n’est pas mise en œuvre, est bel et bien morte» (Jc 2,14-17).

Retrouvez l’intégralité de l’enseignement et des exercices proposés

 

24 mars : 2ème soirée du parcours de carême : "Mettez votre foi en action" Père Bertrand

Notre parcours de carême « Mettez votre foi en action !» a commencé. Il s’agit de nous mettre ensemble à l’écoute de la parole de Dieu à travers une méditation active sur la foi, issue de la lecture en continu de l’épître de Saint Jacques.

Pour ce carême 2019, nous continuons notre lecture paroissiale de la lettre de St Jacques. N’hésitez pas à nous rejoindre chaque vendredi, à 19h, ou à 20h30. La semaine dernière, St Jacques nous enseignait sur les épreuves de la vie et la manière dont notre foi nous guide à travers elles. Cette semaine, il nous a fait faire un pas de plus en parlant des tentations. Epreuve, tentation, péché ? Comment faire la différence entre les trois ?

Retrouver l’intégralité de l’enseignement et des exercices proposés pour la semaine sur le site de la paroisse :https://paroisses-dinard.catholique.fr/parcours-careme-2019-foi-en-action/

 

10 mars : Les abus des prêtres, le silence de l'Eglise et le carême...

Chers paroissiens, j’ai commencé mon carême mardi soir en visionnant l’émission d’Arte sur les abus de prêtres et les silences de l’Eglise. C’était insoutenable…. Quelle abjection que le péché commis par ces hommes, surtout lorsqu’il vient toucher le trésor de l’Evangile dont l’Eglise est dépositaire : la foi des plus petits, des enfants ou des femmes consacrées à Dieu. Comme le dit Jésus : « quiconque entraîne la chute d’un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu’on lui attache au cou une grosse meule et qu’on le précipite dans l’abîme de la mer » (Mt 18,6).

Avec les prêtres de la paroisse nous sommes très affectés, parfois même dévastés, en pensant à toutes les victimes abusées par des hommes d’Eglise, au scandale qu’elles ont vécu, et à l’impossibilité qu’elles ont eu de se reconstruire, lorsque l’institution, au lieu de les écouter, a préféré se protéger plutôt que de se remettre profondément en question et être fidèle à sa mission : se consacrer en priorité, comme Jésus, aux plus fragiles. Ce temps de carême s’offre à nous comme un moment favorable de pénitence, de purification et de conversion. Je voudrais souligner deux points importants :

1. Si vous avez été victime ou témoin d’abus perpétrés par des prêtres, il est important et salutaire pour vous et pour le bien du corps entier de l’Eglise et de la société de le révéler et de dénoncer l’agresseur. Il est vital de ne jamais lâcher sur ce point, et s’il le faut d’acculer l’institution à faire justice. De plus, les coupables, s’ils sont en vie, doivent être punis par une sanction civile et ecclésiale. C’est nécessaire pour tous, pour les victimes, pour les responsables d’Eglise et pour les agresseurs. Il n’y a pas de miséricorde sans justice, ou alors la guérison est superficielle et la gangrène continue d’affecter le corps. Seule la vérité libère ! N’hésitez donc pas à en parler à une personne en qui vous avez confiance : un laïc, un diacre ou un prêtre. Vous pouvez aussi pour cela contacter la cellule d’accueil et d’écoute du diocèse de Rennes au 02.99.14.35.00 ou par mail à parolesdevictimes@cef.fr. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site https://luttercontrelapedophilie.catholique.fr

2. Ces scandales à répétition ne doivent pas nous faire oublier le bien immense dispensé par tant de chrétiens, religieux, religieuses, diacres, prêtres et évêques. Le mal a cette caractéristique d’être un abîme sans fond qui nous engloutit, qui nous aspire si nous ne sommes focalisés que par lui. La meilleure manière de se soustraire à un abîme c’est de le révéler, de le délimiter pour ne pas y tomber et ensuite de regarder vers le haut pour remplir notre vie par le bien. Le mal finit toujours par s’auto-détruire, mais s’il n’est pas remplacé par un bien, par l’amour, alors un autre mal surgit. Que ce carême soit pour nous le temps favorable pour être « vainqueur du mal par le bien » (Rm 12,21). Pour cela nous vous proposons de vivre en paroisse un parcours de conversion qui démarrera vendredi prochain 15 mars. Venez personnellement ou entre amis, en famille, avec votre petit groupe, et mettons-nous ensemble à l’écoute de la Parole de Dieu en méditant la lettre de Saint Jacques qui nous servira de guide !                 

Père Luc+

Retrouvez ici l’homélie du mercredi des Cendres sur le sujet

03 mars : « Vivons le carême en paroisse »

Durant le temps de l’Avent, nous avons vécu un beau parcours vers la gratitude ! Beaucoup ont témoigné (moi le premier !), des bienfaits de cette vertu ! Ce parcours nous a également permis d’inviter largement des personnes de l’extérieur. Presque 80 groupes ont suivi ce parcours. Durant ce carême, nous vous proposons un autre parcours, à destination des paroissiens, davantage tourné vers la conversion, Il se déroulera les vendredis soirs de carême. 1ère date le 15 mars. Nous vous donnerons les horaires précis dans la prochaine feuille d’annonces. L’idée est, en paroisse, de se tourner ensemble vers le Seigneur pour Lui demander de convertir nos cœurs ! Venez entre amis, en famille, avec votre petit groupe, pour nous mettre ensemble à l’écoute de la Parole de Dieu. Nous méditerons la lettre de Saint Jacques. Que ce temps de carême soit, pour chacun d’entre nous, un temps de grande grâce, un temps pour nous rapprocher du Seigneur qui nous aime tant !             Père Bertrand

23 février : «Soyez miséricordieux comme votre père est miséricordieux»

«Soyez miséricordieux comme votre père est miséricordieux». Si nous avions la charité accompagnée de compassion et de peine, nous ne prendrions pas garde aux défauts du prochain, selon cette parole : «La charité couvre une multitude de péchés» (1P 4,8) et encore : «La charité ne s’arrête pas au mal, elle excuse tout» (1Co 13,5.7). Si donc nous avions la charité, la charité elle-même couvrirait toute faute, et nous serions comme les saints quand ils voient les défauts des hommes. Les saints sont-ils donc aveugles pour qu’ils ne voient pas les péchés ? Mais qui déteste le péché autant que les saints ? Et pourtant, ils ne haïssent pas le pécheur, ils ne le jugent pas, ils ne le fuient pas. Au contraire, ils compatissent, l’exhortent, le consolent, le soignent comme un membre malade ; ils font tout pour le sauver… Acquérons donc, nous aussi, la charité ; acquérons la miséricorde à l’égard du prochain, pour nous garder de la terrible médisance, du jugement et du mépris. Portons-nous secours les uns aux autres, comme à nos propres membres…

De Dorothee de Gaza, moine en Palestine (vers 500)

17 février : « Avec vous je suis chrétien, pour vous, je suis évêque. » St Augustin

Comprenez bien, chers frères et sœurs, un évêque n’est pas quelqu’un de supérieur, de lointain ; il est d’abord comme vous un être humain, un chrétien ; comme vous, il a besoin de la miséricorde ; comme vous, il se nourrit des sacrements ; comme vous, il a besoin de prier et d’écouter la Parole de Dieu ; comme vous, il a besoin de la prière des frères. Oui, chers amis, priez pour vos évêques, et en particulier pour Mgr Alexandre Joly qui va bientôt être ordonné évêque. Priez pour nous comme les chrétiens ont prié spontanément pour le pape François lorsque, pour la première fois, il s’est présenté au balcon de Saint-Pierre de Rome. François nous demande sans arrêt de prier pour lui. Merci de prier pour vos évêques, et pour tous les évêques… De même que l’apôtre Paul fut un héraut de la miséricorde, de même l’évêque est appelé à être un prophète « à temps et à contre temps » de la miséricorde de Dieu. Si l’évêque existe aujourd’hui, c’est pour que dans notre monde on entende la bonté inouïe et gratuite, pleine de douceur et paisible de Dieu pour chaque être humain. L’ordination épiscopale est un sacrement qui confère la grâce pour exercer le ministère à la suite des apôtres. Le nouvel évêque intègre le « Collège » des évêques qui existe aujourd’hui. Mes chers amis, ce Collège des évêques existe depuis 2000 ans, il perdure à travers les siècles et à travers les cultures… Ce Collège des Évêques succède au Collège des douze Apôtres. Jésus a choisi les Douze, selon l’évangile de Saint-Matthieu, parce qu’il est bouleversé de miséricorde devant les foules qui sont comme des brebis sans berger (cf. Mt 9, 36). Devant ces foules qui sont sans berger, saint Matthieu précise que le Christ est « pris de compassion ». Le mot exact signifie qu’il est rempli de miséricorde. Et alors, que fait-il ? Il choisit douze Apôtres. C’est lui, Jésus, le Bon Berger (cf. Jn 10, 11). C’est lui l’unique Berger de son Église. Et c’est lui qui continue aujourd’hui de donner des bergers à son peuple. C’est lui qui, mystérieusement et réellement, agit à travers le Collège des Évêques. C’est lui qui vient sans cesse allumer le « feu » de la miséricorde sur terre (cf. Lc 12, 49).                                          Mgr Pierre d’Ornellas, homélie pour l’ordination de Mgr Alexandre Joly

10 février : Le sacrement des malades le 17 février

« Le Christ n’est pas médecin à la manière du monde. Pour nous guérir, il ne demeure pas extérieur à la souffrance éprouvée ; il la soulage en venant habiter en celui qui est atteint par la maladie, pour la porter et la vivre avec lui. La présence du Christ vient rompre l’isolement que provoque la douleur. L’homme ne porte plus seul son épreuve (…)

Sans l’aide du Seigneur, le joug de la maladie et de la souffrance est cruellement pesant. En recevant le Sacrement des malades, nous ne désirons porter d’autre joug que celui du Christ, forts de la promesse qu’il nous a faite que son joug sera facile à porter et son fardeau léger » Benoît XVI

Le sacrement des malades sera proposé à Pleurtuit dimanche 17 février à la messe de 11h.
Vous souhaitez recevoir ce sacrement, qui manifeste la présence compatissante de Dieu à l’égard de celui qui souffre d’une maladie ou d’un handicap ; merci de vous inscrire au presbytère de Pleurtuit : 09 81 94 25 34.
Tous les paroissiens et les malades sont invités à rejoindre ensuite l’Espace Delta pour le repas.
Renseignements et inscriptions auprès de Jean Michel Riou, 06 87 82 45 16

3 février : l'ordination épiscopale de Monseigneur Joly (Père Gaël)

Mgr Alexandre Joly, précédemment vicaire général de Rouen, a été nommé évêque auxiliaire de Rennes le vendredi 14 décembre 2018 par le pape François.

Il sera ordonné évêque le 10 février 2019 à Rennes… et tout le monde est invité ! La veille, une veillée de prière est proposée par les jeunes.

Mgr Alexandre Joly recevra la consécration épiscopale des mains de Mgr Pierre d’Ornellas, Archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo. Il sera assisté de Mgr Dominique Lebrun, Archevêque de Rouen, et de Mgr Jean-Charles Descubes, Archevêque émérite de Rouen. Le nonce apostolique en France, Mgr Luigi Ventura, sera aussi présent. Environ 200 prêtres et diacres sont attendus. Une célébration d’ordination épiscopale est un moment exceptionnel dans un diocèse, alors n’hésitons pas à nous rendre à la cathédrale de Rennes dimanche prochain !

Ecoutez  une interview de Mgr Joly

27 janvier: l'onction des malades, sacrement de la tendresse de Dieu (Père Gaël)

Chers paroissiens,

Le dimanche 17 février 2019, nous entourerons de notre affection les membres souffrants de notre communauté paroissiale qui recevront le sacrement des malades au cours de la messe de 11h00 à Pleurtuit.

Lorsque notre corps est fortement affaibli par la maladie ou la vieillesse, l’onction des malades, sacrement de la tendresse de Dieu, vient lui apporter la force et le réconfort dont il a besoin. N’hésitez pas à parler aux personnes souffrantes dans votre entourage de cette célébration car elles pourraient y recevoir une grande consolation !

Cette messe sera suivie d’un déjeuner convivial et festif organisé par l’association Solidarité Pleurtuit à l’Espace Delta.

Vous trouverez au fond des églises le bulletin d’inscription à déposer aux presbytères de Dinard ou Pleurtuit avant le 10 février. Vous pouvez également contacter Jean Michel Riou au 06 87 82 45 16 – riou.jm@gmail.com

Père Gaël

Plus d’infos sur le dimanche de la solidarité

2O janvier : De la musique jeune qui nous aide à aimer Dieu. (père Bertrand)

Chers frères et sœurs,

Nous avons beaucoup de chance d’avoir, dans notre paroisse, des jeunes qui aiment Dieu, et des jeunes qui jouent de la musique. Et quand les deux se rencontrent, cela donne : de la musique jeune qui nous aide à aimer Dieu ! Nous vous invitons de tout cœur à nous rejoindre pour le concert du groupe MISSION le samedi 26 janvier à 18h à l’église de la Richardais (entrée libre). Pour les soutenir, mais surtout pour prier Dieu ensemble, l’aimer et nous rapprocher de Lui, dans une ambiance festive et fraternelle. Venez nombreux, ce sera une belle soirée ! Bien amicalement dans le Seigneur.                                           Père Bertrand

pour plus d’infos sur le concert du groupe mission

 

13 janvier : Sainte et Belle Nouvelle Année (Père Luc)

Chers amis,

Avec toute l’équipe des prêtres de la paroisse nous vous souhaitons une sainte et belle nouvelle année ! Nous vous portons tous dans notre prière et vous redisons notre dévouement et notre désir que vous puissiez toujours plus vivre l’expérience d’accueillir et rayonner la joie de l’Evangile.

Nous nous réjouissons de prendre avec vous un nouveau départ avec Jésus, et pour fêter cela, nous vous donnons spécialement rendez-vous lors du prochain Dimanche En Paroisse, le dimanche 20 janvier à Dinard. Venez au chaud en famille, avec vos collègues, vos amis, vos voisins… partager plats salés, gâteaux, boissons que chacun aura apportés. (Espace bébé à disposition – Buffet hot dog pour enfants).

Par ailleurs le no 2 du journal « toutes boîtes », Connect’& vous, édité par la paroisse, est arrivé et nous avons encore besoin de quelques diffuseurs pour Dinard et St Enogat. N’hésitez pas à vous signaler auprès de Dominique (06 08 70 84 87) si vous pouvez donner une heure de votre temps en nous aidant pour la distribution dans  quelques boîtes aux lettres de votre quartier .  Un grand merci à tous !                                                                                                                                        Père Luc+

Plus d’infos sur le Dimanche en Paroisse   –   Plus d’infos sur le Connect’& vous n°2

06 janvier : "Seigneur fais de moi un instrument de ta paix"

Au début de cette nouvelle année et au lendemain de la journée mondiale pour la Paix, la prière de St François pourrait être source d’inspiration pour nos bonnes résolutions ! Cette prière n’étant pas seulement la formulation de vœux ou un rêve pour Saint François mais une supplication à laquelle Dieu a répondu… la vie du saint en témoigne. Puissions-nous faire monter vers Dieu nos désirs les plus grands, les plus beaux, et engager toute notre bonne volonté ! Belle et Sainte Année à chacun !

 

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, [ pour cette année 2019 ] que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,

C’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

23 décembre : Joyeux et Saint Noël (père Luc)

Chers amis, avec toute l’équipe des prêtres, nous vous souhaitons un saint et joyeux Noël ! Sur la paroisse nous avons voulu cette année nous préparer de manière particulière en vivant ensemble un parcours d’Avent « le miracle de la gratitude ». Ce parcours a porté de beaux fruits en disposant nos cœurs de la meilleure des manières à accueillir le grand bienfait que Dieu nous fait à Noël : sa présence au milieu de nous. Jésus c’est Dieu lui-même. Désormais nous ne sommes plus seuls, nous connaissons Dieu, nous pouvons nous tourner vers lui.

Si vous le souhaitez, vous pouvez retrouver en video ce message essentiel ainsi que des propositions concrètes pour vivre Noël de manière toute nouvelle cette année : . C’est là notre prière et nos voeux les plus chers !           Père Luc Pialoux, curé +

16 décembre : Les comptes paroissiaux 2017 (père Luc)

Chers paroissiens,

Comme l’année dernière, les comptes de notre ensemble paroissial, Notre Dame d’Emeraude – Saint Guillaume de la Rance vous sont présentés. Vous les trouverez à l’entrée des églises ainsi que sur le site internet de la paroisse.

Ne soyez pas étonnés s’il s’agit des comptes de 2017, en effet l’économat diocésain nous remet nos comptes certifiés par les commissaires aux comptes début novembre de l’année suivante. Nous les avons donc entre nos mains seulement depuis un mois. Ils vous permettront de découvrir les moyens dont nous disposons pour assurer notre mission et les possibilités d’investissements à venir. C’est une volonté de transparence et de confiance entre nous. Une manière aussi de vous remercier pour votre générosité et de continuer à la stimuler. Vous y trouverez aussi l’état d’avancement des différents projets d’évangélisation pour lesquels nous avons lancé la  souscription paroissiale « Dinard-Pleurtuit 2018-2019 » . Bonne lecture ! Père Luc+

9 décembre : Vivre l’Avent, c’est « opter pour l’inédit » pour le nouveau . ( Pape François)

Chers frères et soeurs, commence un temps de consolation et d’espérance, le temps de l’Avent: une nouvelle année liturgique commence, qui apporte la nouveauté de notre Dieu…

Lorsque nous laissons entrer Dieu, la vraie nouveauté arrive. Il renouvelle, dépayse, surprend toujours: c’est le dieu des surprises. Vivre l’Avent, c’est « opter pour l’inédit » pour le nouveau …Je vous souhaite de vivre l’Avent ainsi, comme une période de nouveauté consolante et d’attente joyeuse. « Ici sur terre, c’est l’homme qui attend le retour du Seigneur. Là-haut dans le ciel c’est le Seigneur qui attend le retour de l’homme. » Que c’est beau ! Dieu aussi attend que nous allions là-bas. Voici le temps de l’Avent…Vous connaissez bien la beauté de la mer – votre mer est belle…En la regardant, vous pourriez penser au sens de la vie: embrassée par Dieu, beauté infinie, elle ne peut pas rester ancrée dans des ports sûrs, mais elle est appelée à avancer au large, toujours.

Le Seigneur appelle chacun de nous à avancer au large. Il ne veut pas que nous soyons des contrôleurs de la jetée ou les gardiens du phare, mais des marins confiants et courageux, qui suivent les routes inédites du Seigneur, en jetant les filets de la vie, sur sa parole. Une vie « privée », sans risque et pleine de peurs, qui se protège elle-même, n’est pas une vie chrétienne. C’est une vie sans fécondité. Nous ne sommes pas faits pour des rêves tranquilles, mais pour des rêves audacieux. Accueillons donc l’invitation de l’Évangile, l’invitation à être debout, à se lever. D’où ? Des canapés de la vie : du confort qui rend paresseux, de la mondanité qui vous rend malade intérieurement, de l’apitoiement de soi qui rend triste. « Se lever signifie abandonner le sol de la méchanceté, de la violence, de l’ambiguïté, car le péché vieillit la terre ». Remis debout, levons les yeux vers le ciel. Nous ressentirons également de la nécessité d’ouvrir nos mains à notre prochain. Et la consolation que nous saurons donner apaisera nos peurs.

Pape François, 1er décembre 2018

Pour rejoindre ou lancer un Petit Groupe : « En Avent pour Noël ! Le miracle de la gratitude »,  toutes les informations sont ici

 

 

2 décembre : EN AVENT POUR NOËL ! Le miracle de la gratitude (père Luc)

Chers paroissiens,

Cette année nous vous proposons de nous préparer à Noël en apprenant à acquérir la plus bienfaisante et transformante des attitudes intérieures : la gratitude ! En effet à Noël, nous fêtons l’immense bienfait que Dieu nous envoie : son Fils Jésus qui nous apporte le Salut, la Paix, la Lumière…. Pour recevoir pleinement ce don de Dieu, mais aussi tous les dons que notre entourage ou que la vie nous apportent régulièrement, il faut avoir un cœur ouvert, ce qui n’est pas toujours facile ! La gratitude est cette clé qui a le pouvoir d’ouvrir nos cœurs. Ses effets bénéfiques sont stupéfiants. Ils sont nombreux, durables et scientifiquement prouvés. La gratitude est au cœur de la foi chrétienne puisque le mot même d’eucharistie (messe) signifie en grec « action de grâce », c’est-à-dire gratitude. La gratitude agit au niveau de notre corps, de notre psychisme, au niveau relationnel et spirituel. Au long du parcours que nous vous proposons ci-dessous, nous apprendrons ensemble à devenir des personnes habitées par la gratitude et ainsi à entrer de manière nouvelle dans la joie de Noël.

Père Luc+

Pour rejoindre ou lancer un petit groupe : « En Avent pour Noël ! Le miracle de la gratitude »,  toutes les informations sont ici

 

 

25 novembre : En Avent pour Noël (Père Luc)

Chers amis paroissiens,

Seigneur Jésus, tu nous invites à retrouver pour Noël le sens de la gratitude et de l’émerveillement. Nous te confions le projet « En Avent pour Noël ». Esprit Saint, aide-nous à oser ouvrir nos maisons à nos voisins, connaissances, collègues et amis pour vivre ensemble un beau chemin d’amitié et de foi. Père très bon, veille sur tous les Petits Groupes qui seront lancés ; que chacun s’y sente comme dans une famille dans laquelle on aime et on est aimé. Vierge Marie, nous nous mettons sous ta protection. Amen Père Luc+

Deux propositions pour vivre de manière nouvelle la joie de Noël :

– Rejoindre ou lancer un petit groupe: « En Avent pour Noël » : plus d’informations sur les petits groupes de Noël

– Le dimanche en paroisse du 2 décembre à Pleurtuit : « En Avent pour Noël » : pour plus d’informations

 

 

18 Novembre 2018 : Suite aux abus commis par des prêtres... (Père Luc)

Chers amis paroissiens,

L’actualité de la vie de l’église me marque fortement ces derniers temps. Je suis personnellement très affecté, parfois même dévasté, en pensant à toutes les victimes abusées par des prêtres, au scandale qu’elles ont vécu, et à l’impossibilité qu’elles ont eu de se reconstruire, lorsque l’institution, au lieu de les écouter, a préféré se protéger plutôt que de se remettre profondément en question et être fidèle à sa mission : se consacrer en priorité, comme Jésus, aux plus fragiles, aux plus petits. Comme beaucoup de mes confrères, cela vient blesser le cœur de mon sacerdoce, le cœur de ma vocation et pour cela j’éprouve le besoin de vous redire à tous ma gratitude pour la confiance que vous nous accordez sur la paroisse. Elle nous aide énormément. Avec le père Marcel, le père Bertrand et le père Gaël nous nous sentons réellement soutenus, encouragés par vos attitudes de bienveillance et par l’immense fond de générosité qui s’exprime dans tous les différents services où vous vous donnez en très grand nombre. Soyez vraiment remerciés ! De notre côté nous connaissons nos limites et nous essayons de développer ensemble une vie fraternelle exigeante afin de nous garder ensemble dans la fidélité à notre mission et de nous encourager à y progresser. Nous souhaitons annoncer à tous la bonne nouvelle de l’amour de Jésus ; que cet amour ne soit pas seulement un message, mais qu’il devienne le cœur de notre vie paroissiale, que chacun puisse se sentir comme dans une famille dans laquelle on aime et on est aimé, une famille où l’on puisse se confier les uns aux autres, une famille où l’on puisse expérimenter la bienveillance et l’encouragement fraternel. C’est pour cela que cette année nous lançons à nouveau une proposition pour se préparer ensemble à Noël en petit groupe. Notre rêve : que tous les paroissiens soient membres d’un petit groupe, afin que l’Eglise ne soit pas perçue comme une institution froide et distante à laquelle on n’ose pas se confier, mais comme une mère au visage aimant et aux bras largement ouverts qui prend soin de chacun ! Vous trouverez à l’intérieur de la feuille d’annonce, sur les tracts déposés sur vos chaises ou à la sortie des églises, toutes les explications nécessaires pour participer. Il nous revient à tous de nous engager ainsi pour transformer l’église que nous aimons :

« Seigneur Jésus tu nous invites à retrouver pour Noël le sens de la gratitude et de l’émerveillement. Nous te confions le projet « En Avent pour Noël ». Esprit Saint aide nous à oser ouvrir nos maisons à nos voisins, connaissances, collègues et amis pour vivre ensemble un beau chemin d’amitié et de foi. Père très bon veille sur tous les petits groupes qui seront lancés ; que chacun s’y sente comme dans une famille dans laquelle on aime et on est aimé. Vierge Marie nous nous mettons sous ta protection. Amen »        Père Luc+

Plus d’infos sur les petits groupes « En Avent pour Noël »

11 Novembre 2018 : EN AVENT POUR NOËL

« Seigneur Jésus tu nous invites à retrouver pour Noël le sens de la gratitude et de l’émerveillement. Nous te confions le projet « En Avent pour Noël ». Esprit Saint aide nous à oser ouvrir nos maisons à nos voisins, connaissances, collègues et amis pour vivre ensemble un beau chemin d’amitié et de foi. Père très bon veille sur tous les petits groupes qui seront lancés ; que chacun s’y sente comme dans une famille dans laquelle on aime et on est aimé. Vierge Marie nous nous mettons sous ta protection. Amen »

 plus d’infos sur les petits groupes « En Avent pour Noël »

21 octobre 2018 :« Sans la prière, notre action devient vide et notre annonce est sans âme, et n’est pas animée par l’Esprit » (Pape François)

C’est auprès du cœur du Christ que se trouve le vrai repos. C’est là que se trouve la vraie source de la vie, c’est là aussi que nous puisons la charité́ qui transforme nos existences et le monde.

Chaque vendredi de 8h à 22h, à l’église Notre-Dame de Dinard se déroule un temps d’adoration que je me permets de vous signaler plus particulièrement. Venir passer un moment de prière et de présence devant Jésus pour lui offrir nos existences, pour intercéder pour nos enfants, petits-enfants et amis, pour l’Eglise et pour le monde, est source de fécondité et d’une joie profonde.

Il est vital que de nombreux paroissiens s’engagent à donner une demi-heure de leur temps pour prier pour la paroisse et pour tous les habitants de nos communes. Le Seigneur est heureux de nous compter parmi ses amis, et il nous attend avec impatience chaque vendredi. Osons franchir la porte de l’Eglise et profitons de ce cœur à cœur pour quelques instants.

Cette adoration est maintenue durant les vacances de la Toussaint grâce à un relais continu des adorateurs. Les amis, la famille, les vacanciers, tout le monde peut venir pour un petit temps d’adoration. Nous avons besoin de renforts ponctuels pour remplacer les adorateurs habituels partis en vacances, et ainsi ne pas interrompre la chaîne !

Merci à ceux qui s’inscrivent pour une petite demi-heure (ou plus) même une seule fois pendant les vacances. Si vous êtes disponible un ou plusieurs vendredis, n’hésitez pas à prévenir Françoise, 06 15 07 48 83, fr.madubost@gmail.com

14 Octobre 2018 : L’Évangile, boussole de la paroisse (Père Gaël)

Chers frères et sœurs,

Ces dernières semaines, j’ai été témoin de combien l’Évangile est en train de devenir la boussole, la règle de vie de notre paroisse. Comme cela m’a réjoui !
Je repense à ces deux paroissiens qui ne se parlaient plus. Quand on leur a dit : ‘’vous êtes chrétiens, il faut vous réconcilier’’, ils l’ont fait, au nom de l’Évangile ! Quelle joie, pour moi, de les voir côte-à-côte à la messe ! Je repense à ce grand-père qui, m’a-t-il dit, n’arrivait pas à annoncer la bonne nouvelle. Un jour, sortant de la messe, il a prié l’Esprit Saint pour, selon ses mots ‘’réussir à l’annoncer à quelqu’un’’. Quelle joie j’ai vu sur son visage quand il m’a dit : ‘’j’ai réussi, j’ai pu parler de l’Évangile à quelqu’un !’’ Je repense à cette personne qui n’arrivait pas à pardonner. Et tout récemment, elle a accepté de rencontrer celui qui l’avait blessée et de lui pardonner, au nom de l’Évangile ! Quelle joie se dégageait de cette rencontre ! Je repense à ces deux paroissiens, de milieu social si différent, qui ont accepté de travailler ensemble, au nom de l’Évangile !
Chers frères et sœurs, nous sommes tous des pauvres et des pécheurs. Aucun d’entre nous n’arrive à mettre totalement en pratique toutes les paroles de Jésus. Mais si l’Évangile est vraiment pour chacun un objectif, une boussole, si nous désirons le vivre, sans toujours y parvenir, alors nous progresserons tous ensemble, nous portant les uns les autres.
‘’La joie de l’Évangile remplit le cœur et la vie de ceux qui rencontrent Jésus’’ (pape François, EG n°1). C’est tout ce que je nous souhaite pour cette nouvelle année 2018-2019 !

Père Gaël

7 octobre 2018 : Donner pour la mission Dinard-Pleurtuit 2018-2019 (Père Luc)

Chers paroissiens,

En ce début octobre, la rentrée pastorale étant passée et les différentes activités lancées, je profite de ce petit moment de répit pour vous donner quelques nouvelles des projets paroissiaux que nous vous avons demandé de soutenir par la souscription « Donner pour la mission Dinard-Pleurtuit 2018-2019 ». Tout d’abord un grand merci à tous les donateurs grâce auxquels nous avons pu récolter 30 025 € en 2017 et 18 820 euro en 2018. Même s’il reste encore au moins 20 000 € à trouver, nous sommes maintenant donc quasiment assurés de pouvoir mener à bien les deux premiers projets de la souscription, à savoir la création d’un espace famille à Pleurtuit et un nouveau mobilier liturgique pour l’église Notre Dame de Dinard. Concernant l’espace famille à Pleurtuit, plusieurs rencontres ont eu lieu avec un groupe de paroissiens et des membres de la commission diocésaine d’art sacré afin de trouver le meilleur endroit et la bonne formule. Les premiers devis ont été réalisés, le coût de l’opération ne devrait pas dépasser les 20 000 €. Nous espérons pouvoir inaugurer cet espace pour Noël! Concernant le mobilier liturgique de Dinard, Pierre Lecacheux est l’artiste qui a été retenu, pour une enveloppe budgétaire entre 40 et 50 000 €, en lien, là encore avec la commission diocésaine d’art sacré. Son travail sera intégré dans une réfection générale du choeur que nous aurons la joie de vous présenter avec lui lors d’une réunion d’information le jeudi 6 novembre à 19h à l’église Notre Dame. N’hésitez pas à bloquer la date sur votre agenda. Concernant le troisième projet de la souscription (un nouveau centre paroissial sur Dinard), nous sommes encore en phase de travail avec la direction du collège et l’OGEC, afin de déterminer la manière de procéder. Pour l’instant la souscription ne nous permet encore de le financer, mais d’autres ressources paroissiales pourront être utilisées. Nous vous en reparlerons à l’occasion de la présentation annuelle des comptes de la paroisse. De Terre Sainte où je suis en pèlerinage pour accompagner un groupe de formation du diocèse (formation saint Matthieu et diacres), je vous porte chaque jour dans ma prière. Encore merci pour votre générosité ! P. Luc+

30 septembre 2018 : le Parcours ALPHA recommence

Venez participer au premier dîner ALPHA, en amenant un ami ou un proche qui se pose des questions sur la foi

Mardi 2 octobre à 19h30,

salles Saint-Guillaume à Pleurtuit, rue des Frères Lumière

 

Un témoignage de participants de l’année dernière 

Comment êtes-vous venus à Alpha ?

Nous avons 45 ans et sommes les parents de trois enfants Anaïs, Thibault et Margot. Nous avons toujours recherché un équilibre entre nos vies personnelles, professionnelles et spirituelles, équilibre qui a pu parfois être bancal. Installés à l’année à St Lunaire depuis un an, nous nous sommes rapprochés de la paroisse de Dinard et sommes venus à deux au parcours Alpha avec Carole après en avoir entendu du bien lors de discussions avec des amis ayant suivi ce parcours.

Avez-vous été bien accueillis ?

L’accueil a été formidable de la part des organisateurs Bruno et Mériem, de nos animateurs de table et des autres participants. Nous avons fait l’effort de nous rendre aux premières réunions du mardi soir ayant des plannings déjà chargés. Et puis progressivement, le plaisir de se retrouver et de se ressourcer a fait que nous étions très heureux de ce rendez-vous du mardi soir ! Je souligne le fait que c’est aussi un moment culinairement très intéressant ! J’en profite pour remercier ceux qui ont aidé à l’organisation du Parcours Alpha 2017 et en particulier le père Luc, les organisateurs, animateurs et les personnes aux cuisines.

Avez-vous gardé des contacts ?

Nous avons tissé de belles relations amicales lors de ce parcours Alpha. Nous avons même prolongé nos réunions une fois le parcours Alpha terminé en nous réunissant régulièrement à la maison avec les amis de notre tablée.

Est ce que cela a changé quelque chose dans votre vie ?

Le parcours Alpha nous a rapprochés d’une église accueillante et bienveillante. Il a regonflé notre Foi dans le Christ vivant. Notre vie a changé car nous voyons dans la vie de tous les jours de nombreux signes de la présence de Dieu. Notre vie a changé car nous avons recentré notre vie autour de l’Amour et de la Vérité. Concrètement, nous multiplions les moments en famille à nous parler en vérité. Nos liens familiaux ont été renforcés. Nous allons plus régulièrement à la messe qui est un vrai moment de rencontre, d’épanouissement et de fraternité. Nous essayons de rythmer les périodes estivales de retraites spirituelles pour retrouver cet équilibre recherché.

L’avez-vous proposé à d’autres personnes ? …..

Nous l’avons proposé à des amis croyants ou non et serons très heureux d’aider à l’organisation du prochain Parcours Alpha si besoin !                                                                                                                  Benoît et Carole

23 septembre 2018 : "Le Pape François, un homme de parole", bientôt au cinéma Armor de Pleurtuit

Le Vendredi 5 octobre et le lundi 8 octobre à 21h sera projeté au Cinéma Armor de Pleurtuit le film « Le Pape François, un homme de parole » par le très grand réalisateur allemand Wim Wenders.

Voici des extraits d’un communiqué publié lundi dernier par ce réalisateur :

La manière dont le public français a été informé, ou plutôt désinformé, au sujet de mon film Le Pape François, un homme de parole touche à l’absurde. On a dit que le film avait été « commandé », ou financé, ou même « coréalisé » par « le Vatican ». Rien n’est plus faux. Le contraire est vrai : il n’est pas possible d’être plus libre que je l’ai été. « Le Vatican » est resté complètement étranger au film, de la conception au montage définitif… J’ai rédigé seul la conception originale, et pas un mot n’en a été remis en question ni modifié. Le film a été financé de façon indépendante, sans un sou du « Vatican ». Il a été produit et monté de façon indépendante, sans la moindre ingérence de quiconque…
Il est vrai que je fais des films POUR une cause et non CONTRE, ce qui est facile à constater dans chacun de mes documentaires, sans exception, jusqu’à ce dernier : Le Pape François, un homme de parole. La raison pour laquelle j’ai passé plusieurs années avec mes sujets … est toujours la même : j’aime leur travail, leur activité, leur art, leur honnêteté et leur courage, au point de vouloir les partager avec d’autres. C’est tout le moteur de mon énergie de cinéaste. C’était déjà, à l’origine, ce qui m’a poussé à écrire des critiques de cinéma, et je n’ai écrit que sur des films que j’aimais. Il me semblait que l’envie de les critiquer, voire de les détruire, me ferait perdre mon temps.
“Pourquoi ‘la distance’ et ‘la critique’ devraient-elles être les seules approches valides de la vie ?”
Et voici que mon nouveau film sur le pape François, réalisé dans toute l’indépendance et la liberté qu’il est possible d’avoir aujourd’hui, est critiqué pour ne pas avoir de « distance critique ». Et après !? Pourquoi « la distance » et « la critique » devraient-elles être les seules approches valides de la vie ? Et du cinéma ? Pourquoi « l’amour », « l’affection » ou « la sympathie » ne seraient-elles pas des attitudes tout aussi valides ? Et pourquoi devrait-on rejeter si brutalement, malhonnêtement et cyniquement l’effort que fait un cinéaste pour y trouver son propre langage ?
Je vous le demande, posez-vous la question et voyez par vous-même. C’est l’attitude morale qui a été la mienne pour ce film : voir de mes propres yeux et vous laisser, vous, spectateurs, voir par vous mêmes. Vous ne verrez pas des « têtes parlantes » exprimer leur opinion sur le pape François. Les opinions, aujourd’hui, ce n’est pas ce qui manque. Au lieu de quoi vous pouvez juger par vous-même, en écoutant l’homme en question et en le regardant dans les yeux. Directement. Peut-être alors verrez-vous le seul « chef d’Etat » au monde qui s’engage réellement pour « le bien commun » et qui défende les valeurs les plus urgentes, jamais mieux définies que par les mots français « Liberté, Egalité, Fraternité ». Personne d’autre, sur cette planète, ne va, comme le fait le pape François, partout « où ça fait mal ». Personne, sinon le pape François, n’appelle à la révolution morale dont notre planète a besoin. C’est pourquoi j’ai pensé qu’il valait la peine de consacrer plusieurs années de ma vie à cet homme extraordinaire. Et c’est pourquoi je trouve effarant que des journalistes détruisent cet effort cyniquement et mensongèrement en quelques secondes, en publiant de fausses informations sur la manière dont le film s’est fait, vous empêchant peut-être de voir un film qui ferait une différence, aujourd’hui. Vous n’avez pas besoin d’être catholique. Je ne le suis pas. Vous n’avez besoin que d’avoir des yeux pour voir et des oreilles pour entendre. Ce n’est pas un film sur la religion. Ce n’est pas de la propagande. Ce n’est pas une commande de l’Eglise catholique. C’est un film sur notre monde aujourd’hui. Wim Wenders

16 septembre 2018 : le journal Connect&vous est dans les boites aux lettres (Père Luc)

Chers paroissiens,

Un grand merci à tous ceux qui parmi vous se sont proposés pour diffuser notre n° 1 du journal connect&vous. Grâce à vous les 15.500 journaux sont quasiment déjà tous arrivés dans les boîtes aux lettres des habitants de nos communes, qui ne connaissent pas forcément encore la bonne nouvelle de Jésus et la joie de l’Evangile. Notre Eglise peut ainsi rayonner au-delà de ses frontières habituelles par ce journal.

Je vous livre le témoignage d’un diffuseur heureux reçu il y a peu : « Des petites boîtes, des petites boîtes, toujours des petites boîtes ……aux lettres …..j’en ai rêvé cette nuit !!!!! Il y en a eu de jolies, bien peintes, il y en a eu de toutes vieilles, il y en a eu des rouillées, cachées derrière les feuillages d’une haie, il y en a eu d’absentes, d’où coup de sonnette et gentil refus de prendre le journal, il y en a eu d’ignorées, pour cause de propriétaires devant la maison, d’où petite parlotte sympa, acceptation du journal et grand sourire. Merci de nous avoir bousculés. La récompense est palpable. »

D’ores et déjà, vous pouvez tous, si vous n’avez pas eu accès à la version papier, (nous sommes en effet en rupture de stock) consulter le journal en ligne

Vous y trouverez d’ailleurs toutes les bonnes infos pour cette rentrée qui s’annonce pleine de joie, de rencontre, de liens en perspective ! Alors Connect&vous !   

Père Luc, curé+

9 septembre 2018 - Une nouvelle année scolaire et toujours le désir d'accueillir (Père Luc)

Chers amis, nouvelle année scolaire et toujours le désir d’accueillir et de rayonner de plus en plus la joie de l’Evangile pour être ensemble :

– une église joyeuse qui sort à la rencontre des autres,
– une église rayonnante et priante qui ouvre largement ses portes à tous,
– une église engagée qui forme des chrétiens serviteurs et missionnaires.

Une grande nouveauté cette année pour notre équipe de prêtre : nous accueillons le père Olivier Gravouille curé de Ploubalay qui résidera à mi-temps au presbytère de Dinard (son autre mi-temps étant consacré au foyer de charité de Tressaint), afin de partager avec nous une vie fraternelle de prière et de soutien mutuel. Nous commencerons ainsi à mettre en œuvre progressivement un travail pastoral commun entre nos paroisses et celle de Ploubalay.

Cette mission de collaboration sera particulièrement portée par le père Gaël, à qui Mgr d’Ornelllas a demandé d’y consacrer une part significative de son ministère, environs un tiers-temps. Nous sommes dans la joie de ce beau projet et le confions à vos prières !

Pour l’instant nous sommes aussi toujours en attente d’un prêtre pour venir remplacer le père Irénée… Vous pouvez bien prier à cette intention, puisque avec une charge pastorale plus grande, notre effectif sacerdotal s’est actuellement réduit.

Si vous venez d’arriver sur la paroisse, nous vous invitons à un pot d’accueil où tous les prêtres seront présents

A votre choix, soit le Jeudi 20 septembre à 20h au presbytère de Dinard, soit le Jeudi 27 septembre à 20h au presbytère de Pleurtuit.

Par ailleurs vous pouvez déjà tous noter sur vos agendas les dates des Dimanches En Paroisse, où nous essayons régulièrement de vivre plus intensément « l’Eglise comme une famille dans laquelle on aime et on est aimé » (Pape François). Que Dieu bénisse notre rentrée !

Père Luc, curé+

26 août 2018 - Préparons notre cœur pour la rentrée (Père Gaël)

Cette dernière semaine du mois d’août sonne pour la plupart d’entre nous comme la fin des vacances et donc la reprise de nos activités, souvent nombreuses… Comment bien vivre intérieurement cette dernière semaine du mois d’août et se préparer à la rentrée ? Voici quelques petites attitudes et conseils qui pourraient nous y aider :

1. Rendre grâce pour ces vacances. Ne soyons pas ingrats, et sachons remercier le Créateur ! En faisant mémoire des bienfaits reçus, nous recueillons ce que le Seigneur a pu déposer en nos cœur ; parfois, les joies reçues peuvent aussi être des invitations ou des appels à approfondir dans l’année certaines attitudes (temps gratuits pour les autres, contemplation de la nature, visites…).
2. La rentrée est souvent le temps de bonnes résolutions que nous tenons… allons, 2-3 semaines au meilleur des cas ! Les résolutions pour se corriger de tel défaut ne tiennent jamais très longtemps ! Cherchons donc plutôt des résolutions qui nous aident à grandir dans l’amour ! Décidons d’accorder plus de temps pour soigner déjà les liens de familles et de proximité ; pourquoi ne pas essayer de prendre l’engagement de rendre visite à une personne seule ou malade régulièrement dans l’année ? Des associations ou services sur nos paroisses peuvent nous y aider. La Charité se manifeste toujours dans des actes concrets.
3. Mais la première des relations à approfondir est, sans aucun doute, celle que nous pouvons vivre avec le Seigneur. Rejoindre un groupe de prière, une école d’oraison peut nous y encourager. Prendre l’habitude de louer avec d’autre le matin ou choisir un créneau de prière régulier en semaine à l’église (le vendredi à l’oratoire de Dinard par exemple !), c’est remettre Dieu à la première place dans sa journée.
4. Avant tout nouvel engagement : son devoir d’état ! C’est là que Dieu nous attend. Nous connaissons la grande tentation actuelle de la dispersion avec les sollicitations si nombreuses des médias et réseaux sociaux. Sachons revenir à l’essentiel en veillant à ce qui fait l’unité de notre vie. Rappelons-nous que plus nos activités seront nombreuses et variées, plus nous aurons besoin de nous retrouver en nous-même, par le silence et la prière.
5. (Re)lisons enfin l’exhortation du pape à la sainteté pour être dans les meilleurs dispositions ! Celle-ci porte le beau titre de « soyez dans la joie et l’allégresse ! » car la sainteté pour le pape, ce n’est rien d’autre que l’aspiration à vivre heureux, loin d’une « existence médiocre, édulcorée, sans consistance » (n°1) notamment lisons le chapitre 4 (« quelques caractéristiques de la sainteté dans le monde actuel ») et le chapitre 5 (« combat, vigilance et discernement »).

Bonne rentrée !

Père Gaël

29 juillet 2018 - Trois projets audacieux pour la joie de l'Evangile (Père Luc)

Chers amis.

Nos paroisses qui vous accueillent cet été sont animées par une vision audacieuse pour accueillir et rayonner la joie de l’Evangile. Depuis plusieurs années, à l’appel du Pape François, nous vivons une transformation missionnaire pour être : une église joyeuse qui sort à la rencontre de ceux qui sont éloignés de la foi ; une église rayonnant et priante qui ouvre largement ses portes à tous ; une église engagée qui forme des chrétiens serviteurs et missionnaires.

Cette transformation missionnaire porte beaucoup de fruits, puisque de plus en plus de familles rejoignent la communauté chrétienne, le nombre d’enfants catéchisés augmente ainsi que le nombre de catéchumènes et de demande de sacrements. Pour soutenir ce dynamisme nous avons besoin de vous. Vous trouverez donc sur vos chaises un appel aux dons, une souscription pour les 3 projets importants qui seront engagés dans l’année à venir.

Par ailleurs à la sortie de l’église, nous vous proposerons une quête spéciale pour financer la Pastorale d’été que nous menons pour permettre à chacun de trouver, sur nos paroisses, le soutien spirituel en ce temps de repos. Des jeunes prennent sur leur temps de vacances pour la Mission Plage : qu’ils soient remerciés ! De nombreux mariages et baptêmes, ainsi que 13 messes chaque week-end sont célébrés sur nos clochers grâce au soutien de nombreux prêtres et grâce aux équipes d’accueil et de sacristie qui se dévouent énormément : qu’ils soient remerciés ! Chaque jeudi une conférence de qualité vous est proposée par des intervenants qui se rendent disponibles : qu’ils soient remerciés ! Des concerts en tout genre nécessitent beaucoup de travail logistique en amont : que tous ces bénévoles soient remerciés !

Pour continuer notre mission, nous avons besoin de votre générosité et de votre soutien. Un grand merci à tous !

P. Luc, curé+

22 juillet 2018 - C’est auprès du cœur du Christ que se trouve le vrai repos

« C’est auprès du cœur du Christ que se trouve le vrai repos. C’est là que se trouve la vraie source de la vie, c’est là aussi que nous puisons la charité́ qui transforme nos existences et le monde. »

Chaque vendredi de 8h à 22h, à l’église Notre-Dame de Dinard se déroule un temps d’adoration que je me permets de vous signaler plus particulièrement. Venir passer un moment de prière et de présence devant Jésus pour lui offrir nos existences, pour intercéder pour nos enfants, petits-enfants et amis, pour les estivants, pour l’Eglise et pour le monde, est source de fécondité et d’une joie profonde.
Cette adoration sera maintenue tout l’été grâce à un relais continu des adorateurs.
Invitez autour de vous famille et amis à vous remplacer et découvrir un petit temps d’adoration

Pour participer à ce projet, merci de contacter Françoise, 06 15 07 48 83

15 juillet 2018 - Bienvenue aux vacanciers (Père Luc)

Chers amis, avec beaucoup de joie nous vous accueillons dans nos églises et nous souhaitons vraiment que ce temps de vacances soit pour vous l’occasion d’un véritable repos !

Vous trouverez sur les feuilles d’annonces paroissiales, sur la plaquette « Eté religieux et culturel » et sur notre site internet diverses propositions. Je vous signale en particulier le très beau programme de  conférences d’été  que nous vous avons préparé ainsi que les activités menées par les jeunes de  la MISSION PLAGE  . De plus, chaque vendredi de 8h à 22h, à l’Eglise Notre-Dame de Dinard se déroule un temps d’adoration  que je me permets de vous signaler plus particulièrement. Venir passer un moment de prière et de présence devant Jésus pour lui offrir nos existences, pour intercéder pour nos enfants, petits-enfants et amis, pour les estivants, pour l’église et pour le monde, est une source de fécondité et d’une joie profonde.

Enfin nous relançons cet été une campagne importante d’ appel aux dons  pour soutenir le dynamisme missionnaire et la belle croissance de notre église locale. Nous avons besoin de votre générosité ! Un grand merci de votre soutien, bonnes vacances et que Dieu vous bénisse. 

Père Luc Pialoux, curé+

1er juillet 2018 - Invitons les vacanciers aux propositions de l'été (Père Gaël)

Dans quelques jours commencent les vacances scolaires, et notre belle côte accueillera à nouveau de nombreux estivants. Ça sera encore pour nous l’occasion d’exercer ces belles vertus de l’accueil et de l’hospitalité dans nos maisons (pour nos enfants et petits enfants..) mais aussi dans nos églises. N’oublions pas d’inviter largement les vacanciers aux propositions de nos paroisses : invitation à un temps de prière (prier sur le sable , adoration eucharistique  …), à une conférence ou aux activités prochaines des jeunes de  la MISSION PLAGE . Bon été !

P. Gaël

24 juin 2018 - Les 10 ans de sacerdoce du Père Gaël (Père Luc)

Chers frères et sœurs, ce dimanche 24 juin auront lieu à 15h30 à la cathédrale de Rennes les ordinations sacerdotales de Nicolas Esnault et de Joseph Hoang Dinh Luong.

A ce propos, entendons l’exhortation de Mgr d’Ornellas notre évêque :
« Je souhaite que chaque Communauté chrétienne – paroisse, aumôneries et mouvements – réfléchisse à sa manière d’éveiller la foi des chrétiens en Jésus ressuscité, qui appelle certains et certaines à Lui consacrer leur vie dans la voie religieuse ou dans le ministère sacerdotale… Que les chrétiens prient avec confiance pour les vocations religieuses et sacerdotales, ainsi que pour les séminaristes du diocèse… Que cette prière soit habituelle et communautaire, notamment au sein des paroisses. Chaque prêtre est un don de Dieu pour notre « famille de Dieu » : que des chrétiens viennent de toutes les paroisses à chaque ordination sacerdotale à la Cathédrale de Rennes ! »
Orientation no 31 de la lettre pastorale « Afin que vous débordiez d’espérance »

Sur la paroisse, le père Gaël fête cette année ses 10 ans de sacerdoce. A cette occasion, dimanche 1er juillet, il célébrera la messe de 11h à Notre Dame en action de grâce ! A l’issue de cette messe, nous serons tous invités à un pot convivial, pour nous réjouir de la chance que nous avons de pouvoir partager ensemble, laïcs et prêtres, notre belle mission de porter l’Evangile du Christ. Comme l’écrit le pape François dans la joie de l’évangile : « Là où il y a vie, ferveur, envie de porter le Christ aux autres, surgissent des vocations authentiques… C’est la vie fraternelle et fervente de la communauté qui réveille le désir de se consacrer entièrement à Dieu et à l’évangélisation ».

P. Luc, curé+

17 juin 2018 - "Chance pour deux raisons..." Père Bertrand

Bien chers frères et sœurs,
Ce mois-ci, avec les 2 cérémonies de premières communions, celles des professions de foi, de la confirmation, ainsi que les nombreux baptêmes, nous avons la chance d’accueillir beaucoup de nouveaux visages dans nos églises.
Chance pour deux raisons :
Chance, d’abord, par ces célébrations solennelles, de nous rappeler combien Jésus nous comble dans ces sacrements, que nous avons reçus il y a parfois de nombreuses années !
Quelle joie, par le baptême, de se savoir fils et filles bien aimés du Père, choisis par Lui pour un bonheur (après quelques ombres sur cette terre) qui ne finira pas. Joie également de manifester notre désir de suivre Jésus en renouvelant notre Profession de Foi avec les jeunes.
Quelle joie, par la communion, d’être rejoint par Jésus qui toujours nous relève et nous redonne la paix.
Quelle joie, par la confirmation, de recevoir, chaque fois que nous l’invoquons, la consolante force de l’Esprit Saint.
Chance, enfin, de pouvoir prier avec tous ces nouveaux visages venus parfois de loin pour vivre ces cérémonies. Qu’ensemble nous puissions nous laisser approcher par le Seigneur et faire l’expérience de la présence aimante de Dieu dans nos églises et dans nos cœurs. Merci également à vous, fidèles de Saint Briac, Saint Lunaire, Saint Enogat, la Richardais, et le Minihic, qui ne vivez pas ces festivités, de confier vous aussi tous ces jeunes et leur famille au Seigneur. Nous sommes tous bien unis par la charité et la prière.
Et enfin, comme y invitait déjà le père Gaël la semaine dernière, si vous, lecteurs de ces lignes, n’avez pas eu la chance d’avoir reçu l’un de ces sacrements, pourquoi ne pas faire le pas ? Ces cadeaux de Dieu ne sont pas réservés aux enfants, ils sont disponibles à tout âge ! Un groupe d’adulte s’y prépare sur chaque paroisse. N’hésitez pas à venir en parler à un paroissien ou à un prêtre.
Bien amicalement dans le Seigneur,

Père Bertrand

10 juin 2018 - Deux sacrements de l'initiation chrétienne : l'Eucharistie et la Confirmation (Père Gaël)

Ce dimanche sur nos paroisses met en valeur deux sacrements de l’initiation chrétienne: l’Eucharistie, avec la Première Communion d’enfants à Dinard, et la Confirmation de jeunes à Pleurtuit, après celle des adultes, à Rennes.

Par le don immense de son Eucharistie, Jésus redit à ses enfants et à chacun de nous : « Aujourd’hui, je veux demeurer chez toi » (Lc 19)… Je désire habiter ton cœur parce que je t’aime et que tu as du prix à mes yeux. Ainsi, par cette communion et celles qui suivront, Jésus fait grandir chacun de ses enfants dans une amitié personnelle avec Lui. Bien sûr, en rassemblant tous les chrétiens à la Messe, pour les nourrir du même Pain de sa Parole et de son Eucharistie, Dieu désire aussi faire grandir notre communauté dans une même Foi et dans un même Amour. Toute notre vie personnelle, familiale et paroissiale vient ainsi puiser ses forces dans cette Source intarissable de l’Eucharistie. Remercions Dieu pour ce trésor inestimable, cette nourriture pour nos âmes.

Avec le sacrement de la Confirmation, qui vient « parfaire » le baptême, l’Esprit de Dieu vient fortifier ces jeunes chrétiens par ses dons afin qu’ils soient des témoins joyeux du Christ ressuscité, et prennent aussi toute leur place dans son Eglise. Laissons-nous également être renouvelés par ce même Esprit Saint, le Consolateur, qui répand l’Amour de Dieu en nos cœurs… Remercions Dieu pour le don de son Esprit qui nous habite, nous conseille dans nos choix et nous donne la Force d’aimer à la suite de Jésus, notre maître et Seigneur.

Et si vous n’avez pas eu l’occasion de recevoir ce beau sacrement qui donne du souffle à la vie, n’hésitez pas en parler à un paroissien ou à un prêtre !

Père Gaël

Plus d’infos sur le sacrement de Confirmation pour les adultes

3 juin 2018 - Le Très Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ (Père Luc)

La fête du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ, la Fête-Dieu, que nous célébrons aujourd’hui vient raviver notre foi en cette grande vérité de Jésus-Christ réellement présent dans le sacrement de l’Eucharistie : « Ceci est mon corps livré pour vous », « Ceci est mon sang versé pour vous » nous dit Jésus dans l’Evangile. C’est pour vivifier notre foi et notre amour en « Jésus-Eucharistie » que l’Eglise, chaque année, célèbre de façon particulièrement solennelle le Saint-Sacrement et nous invite également à organiser une procession en son honneur.

Du Pape François, homélie pour la Fête-Dieu :

« Jésus est lui-même le pain vivant qui donne la vie au monde. Son Corps est la véritable nourriture sous les espèces du pain; son Sang est la véritable boisson sous les espèces du vin. Ce n’est pas un simple aliment avec lequel rassasier nos corps : le Corps du Christ est le pain des derniers temps, capable de donner la vie, et la vie éternelle, parce que la substance de ce pain est l’Amour.
Dans l’Eucharistie (la messe), se communique l’amour du Seigneur pour nous: un amour si grand qu’il se donne Lui-même en nourriture pour nous; un amour gratuit, toujours à disposition de toute personne qui a faim et qui a besoin de retrouver ses forces. Vivre l’expérience de la foi signifie se laisser nourrir par le Seigneur et construire son existence non pas sur les biens matériels, mais sur la réalité qui ne périt pas: les dons de Dieu, sa Parole et son Corps. Si nous regardons autour de nous, nous nous apercevons qu’il existe tant d’offres de nourriture qui ne viennent pas du Seigneur et qui apparemment satisfont davantage. Certains se nourrissent d’argent, d’autres de succès et de vanité, d’autres de pouvoir et d’orgueil. Mais la nourriture qui nous nourrit vraiment et qui nous rassasie est uniquement celle que nous donne le Seigneur! »

Lorsque, pour raison de santé, il n’est pas possible pour des chrétiens de se déplacer pour la messe dominicale, des paroissiens délégués par les prêtres et formés pour ce service, portent la communion à domicile. Pour toute information ou demande, vous pouvez contacter Bertrand Fleury: befleury@wanadoo.fr ou 06 76 26 64 24 ou pour Pleurtuit, Jean-Michel Riou : riou.jm@gmail.com ou 09.81.94.25.34

Plus d’infos sur la communion à domicile

Père Luc+

27 mai 2018 - L'aventure Diadème (Père Luc)

Chers paroissiens,

Depuis plusieurs mois déjà, l’aventure « Diadème » a démarré sur notre paroisse. Elle répond au souhait de 4 jeunes adultes porteurs de trisomie, Vianney-Marie, Grégoire, Thomas- Bénigne et Nicolas de pouvoir vivre ensemble au sein d’une même résidence adaptée à leur handicap. Des habitants et paroissiens de la région de Dinard se sont donc regroupés en association afin de concrétiser ce désir. Ces jeunes – soutenus par leurs parents – aspirent à vivre dans un « chez soi, avec d’autres », insérés dans une vie de quartier et aussi dans notre vie paroissiale.

Nous avons donc lancé un projet pour les accueillir de manière pérenne dans l’ancien presbytère de St Enogat, et pour leur proposer un accompagnement adéquat au quotidien.

Lors du Dimanche En Paroisse, avec eux, avec leurs parents, avec les bénévoles de Diadème et avec Louis-Marie et Quitterie qui les accompagnent, nous serons heureux, au moment du buffet partagé, de vous présenter cette belle aventure. Nous vous attendons nombreux !

Père Luc+

20 mai 2018 - Fête de la Pentecôte (Pape François)

Chers paroissiens, le jour de la Pentecôte nous recevons l’Esprit Saint qui nous rend capables d’être saints et capables d’évangéliser ! Voici quelques lignes du Pape François qui nous rappellent cela avec force :

« N’aie pas peur de la sainteté. Elle ne t’enlèvera pas les forces, ni la vie ni la joie. C’est tout le contraire, car tu arriveras à être ce que le Père a pensé quand il t’a créé et tu seras fidèle à ton propre être…. N’aie pas peur de viser plus haut, de te laisser aimer et libérer par Dieu. N’aie pas peur de te laisser guider par l’Esprit Saint. La sainteté ne te rend pas moins humain, car c’est la rencontre de ta faiblesse avec la force de la grâce. Au fond, comme disait Léon Bloy, dans la vie « il n’y a qu’une tristesse, c’est de n’être pas des saints »… La sainteté est parresía (assurance) : elle est audace, elle est une incitation à l’évangélisation qui laisse une marque dans ce monde. Pour que cela soit possible, Jésus lui-même vient à notre rencontre et nous répète avec sérénité et fermeté : « Soyez sans crainte » (Mc 6, 50). « Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20). Ces paroles nous permettent de marcher et de servir dans cette attitude pleine de courage que suscitait l’Esprit Saint chez les Apôtres et qui les conduisait à annoncer Jésus-Christ…. J’espère que ces pages seront utiles pour que toute l’Église se consacre à promouvoir le désir de la sainteté. Demandons à l’Esprit Saint d’infuser en nous un intense désir d’être saint pour la plus grande gloire de Dieu et aidons-nous les uns les autres dans cet effort. Ainsi, nous partagerons un bonheur que le monde ne pourra nous enlever. »

Pape François, exhortation Gaudete et Exultate, 19 mars 2018

6 mai 2018 - Faisons de l'amour évangélique le cœur de notre vie diocésaine (Mgr d'Ornellas)

Faisons de l’amour évangélique le cœur de notre vie diocésaine !

Méditons tous sur la centralité de l’amour dans la vie chrétienne. Que soit sans arrêt mise en lumière la grandeur de la charité chrétienne. Elle est la véritable force pour porter témoignage. Elle doit irriguer chacune de nos organisations. Toute prédication et toute catéchèse devraient être centrées sur l’amour, exactement comme tout l’enseignement de l’Eglise est finalisé par l’amour. Que nos actions soient relues à la lumière de l’Esprit Saint qui diffuse en nous l’amour. L’hymne à la charité de saint Paul deviendra l’hymne de notre « famille de Dieu » en Ille-et-Vilaine ! Nous pourrions le mettre en évidence dans nos lieux de rencontre, de rassemblement et de vie.

Orientation n.10 donnée par notre évêque Mgr d’Ornellas, dans sa lettre pastorale « Afin que vous débordiez d’espérance ».

22 avril 2018 - Le denier de l'Eglise, une libre participation des catholiques (Père Luc Pialoux)

Chers paroissiens,

Le denier de l’Église est une libre participation annuelle des catholiques, destiné à assurer la vie matérielle des prêtres, la rémunération de laïcs salariés en mission dans l’Église et la formation des futurs prêtres. L’Église est sur votre chemin tout au long de votre vie et vous accueille dans les moments de joie (mariages, baptêmes, célébrations…) comme dans les moments de peine (funérailles…). Dans votre paroisse, vous trouverez toujours un prêtre ou un laïc pour vous écouter, vous conseiller et vous accompagner. La paroisse est un lieu de célébration, d’accueil et de partage avec la communauté chrétienne animée par des prêtres et des laïcs salariés et bénévoles.

Tout cela a un coût important et ne peut être réalisé sans le Denier. Notre diocèse ne reçoit ni aide du Vatican ni subvention de l’État. L’intégralité du fonctionnement des services du diocèse est financée par les donateurs. Chaque don, quel que soit son montant, est précieux. Merci beaucoup de participer, à la hauteur de vos possibilités, en utilisant les enveloppes à votre disposition dans les présentoirs de votre église. Vous pouvez aussi donner par carte bancaire sur le site du diocèse

Nous comptons sur vous ! Merci de tout cœur pour votre soutien.                       

Père Luc Pialoux

15 avril 2018 - Etre saint aujourd'hui, c'est possible! (Pape François)

Etre saint aujourd’hui, c’est possible, et la sainteté est « pour toi aussi », quel que soit ton état de vie, répète le pape François dans son exhortation apostolique sur la sainteté publiée le 9 avril 2018.

« N’aie pas peur de la sainteté : elle ne t’enlèvera pas les forces, ni la vie ni la joie. C’est tout le contraire, car tu arriveras à être ce que le Père a pensé quand il t’a créé et tu seras fidèle à ton propre être ». La sainteté « n’implique pas un esprit inhibé, triste, aigri, mélancolique ou un profil bas amorphe. Le saint est capable de vivre joyeux et avec le sens de l’humour… Sans perdre le réalisme, il éclaire les autres avec un esprit positif et rempli d’espérance ».

Le pape s’adresse à tout le monde et affirme que tous sont appelés à être saints :
« Es-tu une consacrée ou un consacré ? Sois saint en vivant avec joie ton engagement. Es-tu marié ? Sois saint en aimant et en prenant soin de ton époux ou de ton épouse, comme le Christ l’a fait avec l’Église. Es-tu un travailleur ? Sois saint en accomplissant honnêtement et avec compétence ton travail au service de tes frères. Es-tu père, mère, grand-père ou grand-mère ? Sois saint en enseignant avec patience aux enfants à suivre Jésus. As-tu de l’autorité ? Sois saint en luttant pour le bien commun et en renonçant à tes intérêts personnels. »

8 avril 2018 - Remise de la lettre pastorale par Mgr d'Ornellas

Ce dimanche 8 avril 2018, Mgr Pierre d’Ornellas remettra une Lettre pastorale aux catholiques d’Ille-et-Vilaine. Elle donnera les orientations du diocèse pour les années à venir.

Une célébration à la cathédrale de Rennes rassemblera des délégations venues de toutes les paroisses d’Ille-et-Vilaine.

Elle sera tout d’abord une prière d’action de grâce pour toute la Démarche synodale : la mobilisation impressionnante, pendant une année, des 582 fraternités à travers le département et l’envoi de 4470 propositions à l’Archevêque de Rennes. Mgr d’Ornellas y dévoilera sa Lettre pastorale, fruit de sa réflexion à partir des propositions émanant des fraternités, ainsi que du discernement mené avec un collège de 24 chrétiens du diocèse et le Conseil diocésain pastoral pour la nouvelle évangélisation.

Vous êtes tous invités à participer à cette célébration, selon le programme suivant :
À partir de 14h : Accueil sur le parvis de la Cathédrale.
15h : début de la célébration d’action de grâce et remise de la lettre pastorale
16h35 : « goûter synodal » sur le parvis de la cathédrale

1er avril 2018 - Quelle est la fête la plus importante pour notre foi? (Pape François)

Chers frères et sœurs,
Je voudrais vous poser une question : quelle est la fête la plus importante pour notre foi, Noël ou Pâques ? Pâques parce que c’est la fête de notre salut, la fête de l’Amour de Dieu pour nous, la fête, la célébration de sa mort et de sa Résurrection…

Le matin de Pâques, en parcourant à nouveau les étapes vécues pendant le Triduum, le chant de la Séquence, c’est-à-dire un hymne ou une sorte de psaume, fera entendre solennellement l’annonce de la Résurrection ; et il dit ceci : « Le Christ, notre espérance, est ressuscité et il nous précède en Galilée ». C’est la grande affirmation : le Christ est ressuscité. Et dans de nombreux pays du monde, surtout en Europe de l’est, les gens se saluent pendant ces jours de Pâques non pas en disant : « Bonjour », « Bonsoir », mais en disant « Le Christ est ressuscité » pour affirmer la grande salutation pascale.

« Le Christ est ressuscité »… Ces paroles contiennent non seulement une annonce de joie et d’espérance, mais aussi un appel à la responsabilité et à la mission. Et cela ne se termine pas avec la colombe, les œufs, les fêtes – c’est beau aussi parce que c’est la fête de famille – mais cela ne se termine pas ainsi. Le chemin de la mission, de l’annonce, commence ici : le Christ est ressuscité.
Dans de nombreux pays – ici en Italie, et même dans ma patrie – il y a une habitude selon laquelle, quand on entend les cloches le jour de Pâques, les mamans, les grands-mères emmènent les enfants se laver les yeux avec l’eau, avec l’eau de la vie, comme un signe pour pouvoir voir les choses de Jésus, les choses neuves.

En cette fête de Pâques, laissons-nous laver l’âme, laver les yeux de l’âme, pour voir les choses belles et faire des choses belles. Et c’est merveilleux ! C’est précisément la résurrection de Jésus après sa mort, qui a été le prix pour nous sauver tous.

Pape François, 2018

25 février 2018 - Le sacrement des malades (Père Gaël et JM Riou)

Chers paroissiens,
Le dimanche 11 mars 2018, au cours de la messe de 11h00 à Pleurtuit, nous serons particulièrement réunis autour des membres souffrants de notre communauté qui pourront recevoir le sacrement des malades.
Lorsque votre santé commence à être atteinte par la maladie ou la vieillesse, le sacrement des malades est sacrement de la tendresse de Dieu qui apporte force et réconfort pour mieux vivre cette situation difficile. Pour ceux qui le désirent, la célébration sera suivie d’un déjeuner convivial offert par la paroisse, à l’école Saint Pierre de Pleurtuit.

N’hésitez pas à vous inscrire pour vivre un bon moment fraternel avec les paroissiens.
Toute notre prière vous accompagne.

Vous trouverez au fond des églises le bulletin d’inscription à déposer aux presbytères de Dinard ou Pleutuit. Vous pouvez aussi contacter Marie José ou Jean Michel Riou, 09 81 94 25 34

Père Gaël, Jean-Michel et Marie-José Riou

18 février 2018 - Message pour le carême (Pape François)

Dans sa description de l’enfer, Dante Alighieri imagine le diable assis sur un trône de glace ; il habite dans la froidure de l’amour étouffé. Demandons-nous donc : comment la charité se refroidit-elle en nous ? Quels sont les signes qui nous avertissent que l’amour risque de s’éteindre en nous ?… L’Église, notre mère et notre éducatrice, nous offre pendant ce temps du Carême, avec le remède parfois amer de la vérité, le doux remède de la prière, de l’aumône et du jeûne.

En consacrant plus de temps à la prière, nous permettons à notre cœur de découvrir les mensonges secrets par lesquels nous nous trompons nous-mêmes, afin de rechercher enfin la consolation en Dieu. Il est notre Père et il veut nous donner la vie.

La pratique de l’aumône libère de l’avidité et aide à découvrir que l’autre est mon frère : ce que je possède n’est jamais seulement mien. Comme je voudrais que l’aumône puisse devenir pour tous un style de vie authentique ! Comme j’aimerais que dans nos relations quotidiennes aussi, devant tout frère qui nous demande une aide, nous découvrions qu’il y a là un appel de la Providence divine : chaque aumône est une occasion pour collaborer avec la Providence de Dieu envers ses enfants ; s’il se sert de moi aujourd’hui pour venir en aide à un frère, comment demain ne pourvoirait-il pas également à mes nécessités, lui qui ne se laisse pas vaincre en générosité ?

Le jeûne enfin réduit la force de notre violence, il nous désarme et devient une grande occasion de croissance. D’une part, il nous permet d’expérimenter ce qu’éprouvent tous ceux qui manquent même du strict nécessaire et connaissent les affres quotidiennes de la faim ; d’autre part, il représente la condition de notre âme, affamée de bonté et assoiffée de la vie de Dieu. Le jeûne nous réveille, nous rend plus attentifs à Dieu et au prochain, il réveille la volonté d’obéir à Dieu, qui seul rassasie notre faim.

Pape François, message de carême 2018

28 janvier 2018 - Lancement des Petits Groupes (Père Luc)

Chers paroissiens, l’année a vraiment bien redémarré, avec intensité, puisque nous étions quasiment 300 à déjeuner à l’Espace Delta lors du Dimanche en Paroisse. Merci à Dieu et merci à tous les bénévoles pour ce succès !
Lors de ce déjeuner nous avons offert à ceux qui le souhaitaient un petit cadeau : une « box découverte » pour lancer un petit groupe ! Il en reste quelques-unes de disponibles à la sortie des églises. N’hésitez pas à venir en prendre, si vous souhaitez vous lancer. Il y a déjà 70 petits groupes de formés !
Si vous hésitez et avez besoin d’en savoir plus, vous êtes conviés le samedi 3 février de 10h à 12h aux salles paroissiales de Dinard pour une rencontre d’information et de formation.

A très vite !

P. Luc Pialoux, curé+

21 janvier 2018 - Le baptême et la confirmation ne sont pas réservés aux enfants! (Père Bertrand)

Bonne nouvelle : le baptême et la confirmation ne sont pas réservés aux enfants !

Pourquoi ? Car ils ne sont pas un rite initiatique pour les petits, mais un don de Dieu pour tous.
Je rencontre régulièrement des personnes qui me disent, comme à regret : « Je n’ai pas été confirmé enfant, mais c’est trop tard maintenant ».
Non ! Frères et sœurs, il n’est jamais trop tard pour recevoir un cadeau de Dieu !
J’entends encore notre évêque dire avec fierté qu’il a un jour donné la confirmation à un monsieur de 80 ans. Nos ancêtres des premiers siècles attendaient quelques fois leur lit de mort pour demander ce don de Dieu. Moi-même, à Saint-Malo, j’ai accompagné une 15aine d’adultes de 20 à 50 ans vers le baptême et la confirmation.
Ces 2 sacrements sont un cadeau incroyable de Dieu, une force, une joie, une aide déterminante pour notre vie.

ALORS, CHERS FRERES ET SŒURS, POURQUOI PAS VOUS ?

Vous qui n’êtes pas baptisés ou confirmés, osez faire le pas. Ne passez pas à côté de ce que le Seigneur veut vous donner à cette occasion. Nous vous accueillons avec grande joie !

N’hésitez pas à me contacter et rejoignez les 4 adultes de notre paroisse déjà en chemin, et le petit groupe qui les accompagne. Quelle belle aventure !
Tous ensemble, en paroisse, bien unis, avançons vers le Seigneur, Il nous aime tant !
Bien fraternellement

Père Bertrand +

7 janvier 2018 - L'homme n'est plus seul (Pape François)

Voilà le miracle, la nouveauté : l’homme n’est plus seul ; plus jamais orphelin, il est pour toujours fils. L’année s’ouvre avec cette nouveauté. Et nous la proclamons ainsi, en disant : Mère de Dieu ! C’est la joie de savoir que notre solitude est vaincue. C’est la beauté de nous savoir fils aimés, de savoir que notre enfance ne pourra jamais nous être enlevée. C’est nous regarder dans le Dieu fragile et enfant entre les bras de sa Mère et voir que l’humanité est chère et sacrée au Seigneur. C’est pourquoi, servir la vie humaine c’est servir Dieu ; et toute vie, depuis celle qui est dans le sein de la mère jusqu’à celle qui est âgée, souffrante et malade, à celle qui est gênante et même répugnante, doit être accueillie, aimée et aidée.
Laissons-nous maintenant guider par l’Evangile d’aujourd’hui. De la Mère de Dieu il est dit une seule phrase : « Elle gardait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur » (Lc 2, 19)… Ménager chaque jour un moment de silence avec Dieu, c’est garder notre âme ; c’est garder notre liberté des banalités corrosive de la consommation et des étourdissements de la publicité, du déferlement de paroles vides et des vagues irrésistibles des bavardages et du bruit…
Voilà les secrets de la Mère de Dieu : garder dans le silence et porter à Dieu. Cela se passait, conclut l’Evangile, dans son cœur. Le cœur invite à regarder au centre de la personne, des affections, de la vie. Nous aussi, chrétiens en chemin, au commencement de l’année nous ressentons le besoin de repartir du centre, de laisser derrière nous les fardeaux du passé et de recommencer à partir de ce qui compte.
Pape François, homélie du 1er janvier 2018

24 décembre 2017 - Saint et joyeux Noël (Père Luc)

Chers amis, avec toute l’équipe des prêtres de la paroisse, nous vous souhaitons un saint et joyeux Noël.
La venue de Dieu dans une crèche, sous les traits d’un enfant, nous rappelle que toute aventure humaine qui veut durer et porter du fruit, que ce soit une paroisse, une famille, un groupe d’amis ou une société, se construit en mettant au centre la personne la plus petite et la plus fragile.
Que ce temps des fêtes de Noël et de nouvel an, soit pour nous tous l’occasion de prêter attention à nos proches les plus vulnérables: parents, amis, voisins, collègues seuls ou malades… C’est là notre prière et nos voeux les plus chers! Père Luc Pialoux, curé +

21 septembre 2017 - Vis, aime, rêve et crois (Pape François)

Vis, aime, rêve et crois

Chers frères et sœurs, bonjour !

La catéchèse d’aujourd’hui a pour thème : « éduquer à l’espérance ». Et c’est pour cette raison que je l’adresserai directement, avec le « tu », m’imaginant que je parle comme un éducateur ou un père à un jeune ou à toute personne ouverte pour apprendre.

Pense, là où Dieu t’a semé, espère ! Espère toujours !

Ne capitule pas devant la nuit : souviens-toi que le premier ennemi à soumettre n’est pas en dehors de toi : il est à l’intérieur. C’est pourquoi, ne laisse pas de place aux pensées amères, obscures. Ce monde est le premier miracle que Dieu ait fait, et Dieu a mis entre nos mains la grâce de nouveaux prodiges. Foi et espérance vont de pair. Crois à l’existence des vérités les plus élevées et les plus belles. Aie confiance en Dieu Créateur, dans l’Esprit Saint qui conduit toute chose vers le bien, dans l’étreinte du Christ qui attend tous les hommes à la fin de leur existence ; crois, il t’attend. Le monde avance grâce au regard de tous les hommes qui ont ouvert des brèches, qui ont construit des ponts, qui ont rêvé et cru ; même lorsqu’autour d’eux ils entendaient des paroles de dérision.

Ne pense jamais que la lutte qui conduit là-haut soit totalement inutile. À la fin de l’existence, ce n’est pas le naufrage qui nous attend : en nous palpite une semence d’absolu. Dieu ne déçoit pas : s’il a mis une espérance dans nos cœurs, il ne veut pas l’étouffer par des frustrations continuelles. Tout naît pour fleurir dans un printemps éternel. Dieu aussi nous a faits pour fleurir. Je me souviens de ce dialogue, lorsque le chêne a demandé à l’amandier : « Parle-moi de Dieu ». Alors l’amandier a fleuri.

Partout où tu es, construis ! Si tu es par terre, lève-toi ! Ne reste jamais tombé par terre, lève-toi, laisse-toi aider pour te mettre debout. Si tu es assis, mets-toi en chemin ! Si l’ennuie te paralyse, chasse-le par des œuvres bonnes ! Si tu te sens vide ou démoralisé, demande que l’Esprit-Saint puisse à nouveau remplir ton néant.

Fais la paix au milieu des hommes, et n’écoute pas la voix de celui qui répand la haine et les divisions. N’écoute pas ces voix ! Les êtres humains, tout en étant différents les uns des autres, ont été créés pour vivre ensemble. Dans les conflits, patiente : un jour tu découvrira que chacun est dépositaire d’un fragment de vérité.

Aime les personnes. Aime-les une par une. Respecte le chemin de chacun, qu’il soit linéaire ou tourmenté, parce que chacun a son histoire à raconter. Chacun de nous a aussi sa propre histoire à raconter. Tout enfant qui naît est la promesse d’une vie qui, une fois encore, se montre plus forte que la mort. Tout amour qui jaillit est une puissance de transformation qui aspire au bonheur.

Jésus nous a remis une lumière qui brille dans les ténèbres : défends-la, protège-la. Cette unique lumière est la plus grande richesse confiée à ta vie.

Et surtout, rêve ! N’aie pas peur de rêver. Rêve ! Rêve un monde qui ne se voit pas encore mais qui arrivera certainement. L’espérance nous pousse à croire à l’existence d’une création qui s’étend jusqu’à son accomplissement définitif, quand Dieu sera tout en tous. Les hommes capables d’imagination ont offert à l’homme des découvertes scientifiques et technologiques. Ils ont sillonné les océans, ils ont foulé des terres sur lesquelles personne n’avait jamais marché. Les hommes qui ont cultivé des espérances sont aussi ceux qui ont vaincu l’esclavage et apporté de meilleures conditions de vie sur cette terre. Pensez à ces hommes.

Sois responsable de ce monde et de la vie de tous les hommes. Pense que chaque injustice contre un pauvre est une blessure ouverte et diminue ta propre dignité. La vie ne s’arrête pas avec ton existence et, dans ce monde, viendront d’autres générations qui succèderont à la nôtre et beaucoup d’autres encore. Et chaque jour, demande à Dieu le don du courage. Souviens-toi que Jésus a vaincu pour nous la peur. Il a vaincu la peur ! Notre ennemie la plus sournoise ne peut rien contre la foi. Et quand tu te trouveras effrayé par des difficultés de la vie, souviens-toi que tu ne vis pas pour toi-même. Dans le baptême, ta vie a déjà été immergée dans le mystère de la Trinité et tu appartiens à Jésus. Et si, un jour, tu étais pris par la peur, ou si tu pensais que le mal est trop grand pour être défié, pense simplement que Jésus vit en toi. Et c’est lui qui, à travers toi, veut par sa douceur soumettre tous les ennemis de l’homme : le péché, la haine, le crime, la violence : tous nos ennemis.

Aie toujours le courage de la vérité, mais souviens-toi : tu n’es supérieur à personne. Souviens-toi de cela : tu n’es supérieur à personne. Si tu étais même le dernier à croire en la vérité, ne te réfugie pas pour autant loin de la compagnie des hommes. Même si tu vivais dans le silence d’un ermitage, porte dans ton cœur les souffrances de toutes les créatures. Tu es chrétien ; et dans la prière, remets tout à Dieu.

Et cultive des idéaux. Vis pour quelque chose qui dépasse l’homme. Et si un jour ces idéaux devaient te demande de payer une note salée, ne cesse jamais de les porter dans ton cœur. La fidélité obtient tout.

Si tu te trompes, relève-toi : rien n’est plus humain que de commettre des erreurs. Et ces mêmes erreurs ne doivent pas devenir pour toi une prison. Ne sois pas enfermé dans tes erreurs. Le Fils de Dieu est venu non pas pour les bien-portants mais pour les malades : par conséquent il est venu aussi pour toi. Et si tu fais encore des erreurs à l’avenir, ne crains pas, relève-toi ! Sais-tu pourquoi ? Parce que Dieu est ton ami.

Si l’amertume te frappe, crois fermement en toutes les personnes qui agissent encore pour le bien : dans leur humilité, il y a la semence d’un monde nouveau. Fréquente les personnes qui ont gardé leur cœur comme celui d’un enfant. Apprends de la merveille, cultive l’étonnement.

Vis, aime, rêve et crois. Et, avec la grâce de Dieu, ne désespère jamais.

Pape François