/* Disable related YouTube videos with DIVI */
Paroisses Catholiques de Dinard | Pleurtuit | Saint-Briac | Saint-Lunaire | Saint-Enogat | La Richardais | Le Minihic-sur-Rance

Dans la fraicheur matinale, au collège de Dinard, les bénévoles s’activent pour accueillir tous les paroissiens  et les orienter dans les différentes salles. Comme d’habitude, les enfants ont tous une activité selon leur âge, depuis les petits de l’éveil à la foi jusqu’aux futurs confirmands.

Plus de 70 personnes se serrent dans la salle de classe en compagnie du Père Luc pour découvrir le sens du carême, une nouvelle qualité de vie, un nouvel art de vivre.

Le carême est un mot qui vient du latin et qui signifie quarante. C’est le temps de préparation à ce qui est le plus important pour les chrétiens : la fête de Pâques. La résurrection du Christ est le coeur de notre foi.

Le Père Luc nous explique que dans les premiers temps de l’Eglise, le futur baptisé entrait dans l’eau du baptistère par le côté ouest, avec ses habits anciens; il ôtait ses habits, et était plongé à trois reprises dans l’eau, décidant de mourir à cette vie ancienne, qu’il laissait symboliquement au fond de l’eau; puis, il sortait du côté de l’Est, du soleil levant, marqué par le Pardon, et revêtait un vêtement blanc.

A Pâques, tous les chrétiens revivent ce passage des ténèbres à la lumière . Les quarante jours de « désert » du carême sont un moment où je peux lâcher ce qui est superficiel, pour retourner à l’essentiel. Et si je ne réussis pas, cela me donne l’occasion de me rappeler que Dieu m’aime gratuitement, comme je suis!

Trois dimensions sont à travailler durant le carême : le jeûne, la prière et le partage. Le jeûne permet de retrouver le sens de la saveur des choses, la simplicité, la qualité de la création (jeûne de nourriture, mais aussi d’écrans, de cigarettes, d’alcool…). La prière permet de retrouver l’unité avec Dieu; j’écoute Dieu qui me parle dans mon coeur je prends cinq minutes tous les jours pour descendre au fond de mon coeur… Le partage nous rappelle qu’on a des frères (partage d’argent, de temps…).

Le carême est un lieu de joie parce que c’est un lieu de libération.

La messe dans l’église Notre-Dame est joyeusement animée par la chorale et les jeunes instrumentistes. Les fiancés de l’année sont à l’honneur, et reçoivent une bénédiction toute spéciale, pour les aider dans leur chemin vers le sacrement de mariage.

Une fois n’est pas coutume, la pluie a ce jour-là la mauvaise idée de s’inviter au moment de l’apéritif! Aussi, chacun s’installe bien vite au chaud dans une des salles réservées pour le déjeuner. C’est le moment des rencontres imprévues, des échanges riches avec des paroissiens occasionnels ou de passage, ou simplement que nous ne connaissions pas encore.

A noter sur vos agendas :

le prochain Dimanche en Paroisse sera le 11 mars à Pleurtuit!

Praesent pulvinar mi, vel, mattis Lorem porta.