Paroisses de Dinard, La Richardais, Le Minihic, Pleurtuit, Saint-Briac, Saint-Lunaire
http://paroisses-dinard.catholique.fr/Maranatha-a-Keriadenn
      Maranatha à Keriadenn

Maranatha à Keriadenn

Le groupe de pop-louange Maranatha, composé d’une vingtaine de jeunes de la paroisse Notre-Dame d’Emeraude, a eu le plaisir d’animer la rentrée des jeunes de Bruz et de Dinard à Keriadenn le samedi 26 septembre… Rétrospective.


En cherchant des musiciens pour animer une soirée de louange à l’occasion de la rentrée pastorale des jeunes, le père Nicolas Guillou, curé de la paroisse de Bruz, a découvert Maranatha grâce à une vidéo postée sur YouTube. C’est ainsi que le groupe — qui fêtera son premier anniversaire dans un peu plus d’un mois — s’est retrouvé à Keriadenn sous une grande tente blanche, écho à celle de Paray-le-Monial où Maranatha a passé six jours en août pour animer la session des 12-14 ans lors du Forum des Jeunes.
Ce samedi, trois groupes faisaient ainsi leur rentrée : celle des jeunes de la paroisse de Bruz, bien sûr, mais aussi celles de la paroisse de Dinard et de Maranatha. Au total quasiment deux-cent personnes se sont rassemblées ce 26 septembre afin de louer Dieu et de remettre en Ses mains l’année à venir.

Maranatha a eu la chance d’être secondé par deux techniciens du son et d’une équipe de bénévoles qui ont formé les « petites mains » de l’ombre, sans qui rien n’aurait été possible. Après quelques chants de louange, souvent associés à des chorégraphies auxquelles tout le monde a pu participer, Agnès, pianiste et chanteuse, a témoigné au sujet de l’histoire de la formation du groupe et de la session à Paray-le-Monial dans le but d’encourager les jeunes à prendre des initiatives semblables dans leurs paroisses. Puis le père Nicolas a pris la parole pour rappeler l’importance d’appeler le Seigneur à venir dans nos vies en s’appuyant sur le récit de la rencontre de Zachée avec Jésus. D’ailleurs « Maranatha » ne signifie-t-il pas « Viens Seigneur Jésus » ?
Le temps d’adoration qui a suivi, ponctué de chants méditatifs, a permis un réel temps de prière pour notamment mettre en pratique l’injonction du père Nicolas à ouvrir grand les portes à Dieu. Quand enfin, à 22h environ, la soirée s’est terminée, c’est dans la joie que chacun est reparti, une joie communicative : forts dans l’Esprit-Saint, nous allons mettre le Feu au monde !

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Retour sur évènements


homelie

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Communauté de l'Emmanuel

Lectures du jour

Saint(s) du jour