Paroisses de Dinard, La Richardais, Le Minihic, Pleurtuit, Saint-Briac, Saint-Lunaire
http://paroisses-dinard.catholique.fr/Les-saints-Louis-et-Zelie-Martin
        Les saints Louis et Zélie Martin en visite chez nous

Les saints Louis et Zélie Martin en visite chez nous

La semaine qui vient, nous aurons la joie d’accueillir les reliques des Saints Louis et Zélie Martin. Elles seront proposées à la vénération des fidèles vendredi prochain 4 mars à l’Eglise Notre-Dame de Dinard, dans la chapelle de l’adoration de 8h à 22h.


A cette occasion, nous vous proposons de venir durant toute la journée déposer vos intentions de prières devant le reliquaire, et prier notamment pour toutes les familles par l’intercession des saints époux Martin.
Vos intentions seront ensuite présentées à Dieu durant la messe du 6 mars, en présence des reliques, lors du dimanche en paroisse, où nous aurons aussi la joie d’accueillir tous les fiancés qui se préparent au mariage sur la paroisse. P. Luc+

Louis et Zélie Martin, sont les parents de Sainte Thérèse de l’enfant Jésus
« Le bon Dieu m’a donné un père et une mère plus dignes du ciel que de la terre » écrira sainte Thérèse.
La sainteté n’est pas l’exclusivité des religieux et religieuses, les couples y sont également invités, comme le montrent Louis et Zélie Martin, béatifiés le 19 octobre 2008 à Lisieux.

Depuis son origine, l’Église vénère les reliques des saints. Cette tradition témoigne de la foi dans la communion des saints et dans la résurrection des corps. Opposé au « fétichisme » qui est une idolâtrie, la vénération des reliques est une expression de notre foi en l’Incarnation et en la Résurrection de la chair. Lorsqu’une personne a été déclarée sainte par l’Eglise, cela signifie que nous croyons qu’elle ressuscitera pour la « vie éternelle » (Matthieu 25, 46) et donc que son corps actuellement vénéré est promis à la Gloire des « justes (qui) resplendiront comme le soleil dans le Royaume de leur Père » (Matthieu 13, 43). En vénérant, les reliques d’un saint, nous posons donc un acte de foi en la résurrection, en la vie de Dieu plus forte que la mort.
Vénérer des reliques nous enracine aussi davantage dans la « communion des saints », dans notre appartenance à l’immense famille de Dieu. Par la présence de leurs restes parmi nous, ces frères et sœurs en humanité qui ont déjà en leur âme atteint la « Cité permanente » (cf. Hébreux 13, 14) sont comme un « pont » reliant Terre et Ciel, notre état actuel de pèlerins et notre Gloire à venir. Par eux, le Seigneur nous manifeste - de manière beaucoup moins essentielle, bien entendu, que par les sacrements - à quel point il est « avec (nous) jusqu’à la fin du monde » (Matthieu 28, 20).


Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Edito


homelie

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Communauté de l'Emmanuel

Lectures du jour

Saint(s) du jour