Paroisses de Dinard, La Richardais, Le Minihic, Pleurtuit, Saint-Briac, Saint-Lunaire
http://paroisses-dinard.catholique.fr/La-soiree-de-priere-pour-l-unite
      Soirée de prière pour l’unité des chrétiens

Soirée de prière pour l’unité des chrétiens

A l’occasion de la Semaine pour l’unité des chrétiens, une célébration œcuménique a eu lieu à Dinard le 20 janvier, dans la charmante chapelle anglicane Saint Barthélémy. Elle rassemblait des chrétiens de plusieurs confessions, catholiques, protestants et anglicans.
Le Père Luc Pialoux a commenté les textes proposés cette année par les communautés chrétiennes du Canada. Celles-ci nous posent la question provocatrice de Paul dans la première lettre aux Corinthiens : "Le Christ est il divisé ?" (1 Cor 1,1-17).


 :

La chapelle était bien remplie pour ce temps de prière convivial. Plusieurs paroissiens de Notre-Dame d’Emeraude se sont retrouvés, avec des anglicans, des protestants et des évangéliques.
Dans le chœur, le père Luc Pialoux, le père Gaël de Bouteiller et le père François Drougard officiaient avec le pasteur Gilbert Beaume et les prêtres anglicans John Marvell et Gareth Randall qui nous accueillaient dans leur église.
Chants, prières et lectures de la Bible ont aidé l’assemblée à prier ensemble pour l’unité, et à réfléchir sur le "scandale de la division".

Voici un aperçu de l’homélie du père Luc Pialoux :


Dans la foi, nous répondons "non" à la question provocatrice de Paul. Pourtant, nos communautés ecclésiales sont divisées ! Allons-nous "réduire à néant la croix du Christ" ? Certainement pas ! La croix du Christ est bien plantée dans la terre ! Cependant, comment les disciples de Jésus peuvent ils annoncer l’Évangile en se déchirant ?
Nous sommes rassemblés pour prier pour l’unité, pour nous rappeler que c’est le plus grand désir de Jésus, son testament le plus cher qu’il a légué à ses disciples juste avant de mourir, sa prière la plus ardente.
"Que tous soient Un.. afin que le monde croie !" (Jn 17,21). Nous ne pouvons pas nous habituer à nos divisions qui demeurent une grande tristesse.

Le thème retenu pour cette année est extrait d’une exclamation de Saint Paul dans sa première épître aux Corinthiens : "Le Christ est il divisé ?".
Dès ses débuts, l’Eglise a été confrontée à ce scandale de la division, comme Saint Paul nous le rappelle en ce début de lettre où il pointe les factions, les rivalités, les comparaisons qui existent au sein de la communauté de Corinthe. Déjà, même du temps de Jésus, l’évangile que nous venons de lire nous rappelle les dissensions en germe chez les apôtres : qui peut bien être le plus grand ?
Cette réalité est déjà pour nous une espérance, les divisions ne datent pas de nous, mais sont là dès le début. Elles font partie du combat que les croyants ont toujours eu à mener pour être fidèles à la parole du Christ, et cette parole, l’Ecriture sainte que nous avons reçu ce soir, nous ouvre des perspectives pour avancer sur ce chemin de l’unité.

Je retiendrai deux points :
- La bénédiction et le regard de bienveillance.
Saint Paul, avant de pointer les difficultés et les errements qui existent dans la communauté de Corinthe, commence par rendre grâce à Dieu pour tout le bien qui se fait chez eux, pour l’œuvre de Dieu qui est là présente, plus originaire et plus fondamentale.
"Je rends grâce à Dieu sans cesse à votre sujet pour la grâce de Dieu qui vous a été donnée dans le Christ Jésus. Car vous avez été, en lui, comblés de toutes les richesses... le témoignage du Christ s’est affermi en vous, si bien qu’il ne vous manque aucun don !".
Cette attitude première de Paul qui commence par bénir est le premier chemin vers l’unité. Elle est l’attitude première même de Dieu : "Et Dieu vit que cela était bon !" Elle est le sens de l’appel que Dieu adressa au premier croyant Abraham : "En toi se béniront tous les clans de la terre !" La parole de bénédiction et de bienveillance change notre regard, nous met dans la juste attitude pour affronter alors les questions parfois difficiles que nous posent nos divisions.
C’est seulement après avoir rendu grâce, après avoir béni que Paul peut alors affronter les dissensions qui existent dan la communauté.

- La gratuité dans les rapports.
C’est la méthode que Jésus impose aux apôtre lorsque ceux-ci se sont engagés dans des rivalités et des discussions pour savoir qui est le plus grand.
"Prenant un petit enfant, il le plaça au milieu d’eux et, l’ayant embrassé, il leur dit : "Quiconque accueille un enfant comme celui-ci à cause de mon nom, c’est moi qu’il accueille ; et quiconque m’accueille, ce n’est pas moi qu’il accueille, mais Celui qui m’a envoyé."
A chaque fois que nous prenons le temps de renoncer à nos attitudes utilitaristes, de rendements et d’efficacité, pour "perdre" du temps pour accueillir le plus petit, le plus vulnérable, celui qui n’a rien d’autre à nous donner de manière immédiate que sa seule présence, alors nous commençons le chemin de l’unité. Là nous retrouvons le vrai sens de la vie, la vraie hiérarchie des valeurs... notre regard change et retrouve la pureté et l’innocence des origines, nous accueillons le Christ, nous accueillons le Père !"

Après ce temps de prière, l’assemblée s’est retrouvée pour un verre de l’amitié, offert par la communauté anglicane, temps convivial qui a permis de faire connaissance et d’échanger.
Cette soirée a permis à chacun de se laisser toucher par l’autre, et de prendre conscience, non de ce qui divise, mais de ce qui unit.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



Retour sur évènements

1 Message

  • Soirée de prière pour l’unité des chrétiens Le 2 avril 2015 à 06:01, par ingamane

    MERCI PERE LUC avant et pendant ce careme j’ai eu un grand combat c’est acceuillir mmon fils de 29 ans chez moi ? chez lui. j’ai compis que c’etait l’esprit de division merci a tous les pretres pour leur homelie !!!! je vous aiment que le seigneur tres bon mort est ressucitepour nous, unissent toutes l’eglise du monde entier. joyeuse et sainte paques a vous eliane.

    Répondre à ce message


homelie

Nouvelles du Vatican

Eglise de France

Communauté de l'Emmanuel

Lectures du jour

Saint(s) du jour